Linda Sarsour, activiste américano-palestinienne, a déclaré être la cible d’une campagne de diffamation menée par la « droite, l’extrême droite » et les « sionistes de droite » alors qu’elle est accusée d’avoir gardé environ 100 000 dollars, levés grâce à un fonds qu’elle a aidé à lancer, destinés à réparer un cimetière juif vandalisé dans le Colorado.

A l’origine, le fonds a été créé afin de collecter de l’argent pour aider à reconstruire et à restaurer plusieurs cimetières juifs vandalisés aux Etats-Unis.

Sarsour répondait mardi à un article publié sur le site internet d’informations juif The Algemeiner affirmant que la campagne qu’elle avait lancée en février pour lever des fonds destinés aux cimetières juifs à Saint Louis et Philadelphie n’avait pas versé les sommes promises au cimetière du Colorado.

La campagne de crowdfunding conduite par des musulmans a levé 162 000 dollars de près de 5 000 donateurs, dépassant, dès les premières heures, l’objectif de 20 000 dollars pour restaurer le cimetière Chesed Shel Emeth à St Louis.

Des dirigeants juifs, qui ont cependant critiqué le soutien de Sarsour au mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre Israël, ont apprécié son geste.

Selon la campagne, environ 40 000 dollars ont été donnés au cimetière à St Louis. 5 000 dollars ont également été attribués pour chacun des cimetières de Rochester, New York et pour réparer le Synagogue Loop de Chicago à la suite d’une attaque antisémite. Le cimetière de Philadelphia a refusé l’argent, en déclarant qu’il n’y avait plus besoin d’aide supplémentaire.

Le journal The Algemeiner a annoncé mardi que le cimetière Golden Hill à Lakewood dans le Colorado, devait encore recevoir un chèque d’environ 100 000 dollars comme cela avait été promis par Celebrate Mercy, une organisation musulmane à but non lucratif qui s’est associée à Sarsour sur le projet.

Golden Hill n’était pas parmi les cimetières vandalisés, mais a demandé un financement à Celebrate Mercy sur la suggestion de Jennifer Goodland, une amatrice locale d’histoire et photographe qui avait pris des photos de parcelles envahies de mauvaises herbes et des pierres tombales renversées.

Dans un post Facebook de mercredi, Celebrate Mercy a déclaré qu’il attendait un plan de la « demande détaillée de financement » de Golden Hill et que « nous faisons de notre mieux pour respecter les donateurs de la campagne en évaluant minutieusement tous les coûts proposés et un calendrier pour le versement des fonds basé sur les succès réalisés ».

« Au cours des prochains mois, nous avons l’intention de verser tous les fonds restants pour aider d’autres cimetières et centres vandalisés dans tout le pays », pouvait-on lire sur le post Facebook.

Goodland, qui commentait la page Facebook de Celebrate Mercy, défendait l’affirmation de l’organisation que le versement intervenait après une procédure de contrôle très minutieuse.

« Ce n’est pas le type de projet que l’on fait du jour au lendemain, a-t-elle écrit. Les responsables du cimetière ont rencontré d’autres organisations de fonds pour que nous puissions mieux comprendre comment procéder afin d’utiliser au mieux votre offre généreuse ».

Neal Price, un membre des pompes funèbres du cimetière, a déclaré au journal The Algemeiner que lui et d’autres officiels s’étaient rencontrés en juin pour discuter des coûts et créer le plan que Celebrate Mercy avait demandé, mais ils n’avaient pas eu de nouvelles de Goodland ou de Tarek El-Messidi, le fondateur de celebrate Mercy, depuis des semaines.

Le membre de l’assemblée de New York Dov Hikind, un démocrate de Brooklyn, a accusé Sarsour de « fraude » parce que Golden Hill n’avait pas reçu de financement.

« Sarsour est un escroc, a déclaré Hikind dans un communiqué à la suite de la publication de l’article de The Algemeiner. Elle tient un double discours. Un moment, elle affirme être un disciple du grand Dr. Martin Luther King Jr., et le moment juste après, elle se présente sur une scène avec un terroriste, et fait les louanges de ce terroriste au public. Je ne serai pas du tout surpris d’entendre que son petit coup médiatique avec le cimetière juif n’était pas tout à fait ce qu’elle voulait nous faire croire ».

Le député de New Yok Dov Hikind (Démocrate) représente le 48ème district de Brooklyn depuis 1983, une zone qui inclue l'une des plus grandes communautés orthodoxes hors Israël (Autorisation)

Le député de New Yok Dov Hikind (Démocrate) représente le 48ème district de Brooklyn depuis 1983, une zone qui inclue l’une des plus grandes communautés orthodoxes hors Israël (Autorisation)

En avril, Sarsour est apparue à un événement à Chicago avec Rasmea Odeh, une femme palestinienne qui sera expulsée des Etats-Unis pour ne pas avoir déclaré aux autorités d’immigration qu’elle avait été emprisonnée en Israël pour son rôle dans deux attaques terroristes. En mai, Hikind s’est plaint lors que l’Ecole de Santé Publique l’Université de la ville de New York a choisi Sarsour pour prononcer le discours principal de sa cérémonie de remise de diplôme, affirmant que Sarsour soutient le terrorisme et l’islam radical.

Sarsour a riposté sur Facebook en écrivant : « Je comprends malheureusement le prix d’être la cible de la droite, de l’extrême droite et des Sionistes de droite. Cela a causé beaucoup de stress et de traumatismes à ma famille. Ce n’est pas gratuit de protéger ma famille. Je veux que les gens sachent que je suis insultée par des grands médias et des individus de premier plan qui m’ont diffamée au cours des derniers mois. Je reste peut-être calme, mais ils le paieront de leurs poches ».

Sarsour a noté qu’El-Messidi avait visité le cimetière du Colorado en février et attendait des plans de la part des officiels du cimetière.

« Quand ils auront un plan pour gérer cet énorme projet, Tarek sera prêt à financer », a-t-elle écrit.

« Vous pouvez m’insulter comme vous voulez MAIS NE REMETTEZ JAMAIS EN QUESTION mon intégrité, a-t-elle noté en ajoutant : je suis épuisée. Je suis fatiguée des mensonges, des mensonges et d’autres mensonges. C’est vraiment trop et cela relance les humains les plus nocifs sur terre. Je ne suis pas en sécurité, et quelque paiera cela avec de ses poches ».