Ce sont 15 000 à 20 000 Juifs ultra-orthodoxes antisionistes, selon les estimations, qui ont manifesté à New York contre la conscription des étudiants haredim des Yeshiva et contre l’arrestation des insoumis.

La majorité des participants dans ce rassemblement, organisé par le Congrès rabbinique central des Etats Unis et du Canada et qui a eu lieu dimanche soir au Barclays Center de Brooklyn, était originaire de la secte des Hassidiques de Satmar. La communauté de Satmar avait espéré que d’autres sectes hassidiques viennent soutenir le mouvement, mais cela n’a pas été le cas en raison de querelles internes, a fait savoir Ynet.

Le rassemblement s’est tenu sous la barrière de « Laisse mon peuple aller ! », une campagne plus large contre la conscription, évoquant également la « persécution de la Torah en terre sainte ».

Une vidéo montrant des manifestants ultra-orthodoxes en Israël durant des manifestations organisées contre le service militaire et traités avec dureté par la police a été projetée.

Le rassemblement, pour les hommes et les jeunes garçons seulement, s’est tenu presque exclusivement en Yiddish.

La secte Hassidique pense qu’un état israélien ne devrait pas exister avant l’arrivée du messie.

« On croit communément que l’état d’Israël commet des violations aux droits de l’Homme seulement à l’encontre de ses voisins non-juifs, sous le prétexte d’assurer une plus grande sécurité aux Juifs », a déclaré le rabbin Aron Jacobowitz, porte-parole lors de la manifestation, dans une déclaration. « La vérité néanmoins, c’est que le pays s’oppose aux Juifs authentiquement religieux qui refusent de suivre son idéologie tout autant qu’il peut s’opposer aux autres. Pour atteindre l’objectif de faire de nous des sionistes, on nous opprime, on attend de nous de craquer, d’abandonner et de rejoindre le mouvement ».

« Ces opérations sont encore une autre preuve que l’état, ses portes-paroles et ses actions ne représentent pas le peuple juif. L’état d’Israël n’est pas un état juif, c’est un état sioniste », a-t-il ajouté. « Nous, Juifs américains, ne pouvons pas garder le silence alors que nos frères dans l’état d’Israël subissent des persécutions. C’est pour cela que nous sommes ici aujourd’hui. Nous avons besoin de faire entendre nos voix et de dire au monde : Assez ! Le gouvernement israélien doit prendre ses responsabilités face à la communauté mondiale pour ses attaques commises contre nos frères et il doit accorder aux Juifs orthodoxes leur droit légitime de suivre leurs principes et de ne pas servir dans l’armée ».