La recherche continue mardi pour retrouver le citoyen américain Aaron Sofer, vu pour la dernière fois vendredi à Jérusalem. La police dit enquêter pour savoir si Sofer pourrait être une nouvelle victime de la violence liée au conflit israélo-palestinien.

Sofer, 23 ans, qui est originaire de Lakewood, New Jersey, a été vu pour la dernière fois le vendredi 22 août à midi. Il faisait une randonnée dans la forêt de Jérusalem, et à un moment, Sofer a descendu une pente seul et depuis lors il n’y a plus eu de trace de lui.

Le porte-parole de la police Micky Rosenfeld a déclaré mardi que la police a lancé une vaste recherche pour Sofer, un étudiant ultra-orthodoxe dans une yeshiva à Jérusalem.

Rosenfeld affirme que la police met en oeuvre tous les moyens dans son enquête, y compris « les motifs nationalistes », une expression liée au conflit entre Israël et les terroristes palestiniens.

En juin, trois adolescents israéliens ont été enlevés et tués en Cisjordanie par des terroristes palestiniens, et suite à la découverte de leurs corps, un adolescent palestinien a été enlevé et tué brûlé vif dans une forêt de Jérusalem par des Juifs.

Le lundi, les politiciens du New Jersey ont appelé à plus d’aide à la fois des gouvernements américain et israélien pour rechercher Sofer.

Chris Smith et d’autres responsables locaux au New Jersey avaient l’intention d’organiser une conférence de presse mardi à Lakewood pour demander de l’aide.

Les parents de Sofer sont arrivés en Israël, et la question de sa sécurité a augmenté au sein de la communauté juive américaine.

Des dizaines de bénévoles ont commencé à chercher Sofer samedi soir et ont renouvelé leurs efforts en plus grand nombre le lendemain matin.