Netanyahu : Les chrétiens évangéliques sont les meilleurs amis d’Israël
Rechercher

Netanyahu : Les chrétiens évangéliques sont les meilleurs amis d’Israël

Dans un discours devant l'organisation CUFI, le Premier ministre n'a fait aucune mention de Trump mais a toutefois lancé une pique concernant la décision prise par la Maison Blanche de laisser l'ambassade américaine à Tel Aviv

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une conférence de presse conjointe avec le président français au palais de l'Elysée à Paris, le 16 juillet 2017 (Crédit :  STEPHANE MAHE/POOL/AFP PHOTO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une conférence de presse conjointe avec le président français au palais de l'Elysée à Paris, le 16 juillet 2017 (Crédit : STEPHANE MAHE/POOL/AFP PHOTO)

WASHINGTON – Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré à un public évangélique chrétien réuni à Washington, lundi, qu’ils étaient les meilleurs amis d’Israël dans le monde dans un discours qui s’est distingué par l’absence de référence au président américain Donald Trump ou aux efforts livrés par son administration dans la région.

« Lorsque je dis que nous n’avons pas d’amis meilleurs que les partisans chrétiens d’Israël, je sais que vous vous êtes toujours joints à nous », a déclaré Netanyahu devant un public enthousiaste lors de la conférence annuelle de l’organisation CUFI (Christians United for Israël). « Vous vous êtes joints à nous parce que vous savez à quoi vous en tenir parce que nous représentons cet héritage commun de liberté qui remonte à des milliers d’années ».

« L’Amérique n’a pas de meilleur ami qu’Israël et Israël n’a pas de meilleur ami que l’Amérique », a continué Netanyahu. « Et Israël n’a pas de meilleurs amis en Amérique que vous ».

S’exprimant par vidéo devant une audience ravie qui s’est levée d’un bond lorsque l’image du Premier ministre est apparue sur les écrans géants, Netanyahu a estimé qu’Israël et l’Amérique sont engagés « dans un combat formidable ».

« C’est le combat des civilisations. C’est le combat des sociétés libres contre les forces de l’islam militant », a affirmé Netanyahu. « Ils veulent conquérir le Moyen Orient, ils veulent détruire l’Etat d’Israël et ils veulent conquérir le monde ».

« Les gens font souvent une erreur dans les discussions conventionnelles lorsqu’ils disent que les islamistes militants haïssent l’Occident à cause d’Israël. En fait, c’est le contraire », a-t-il poursuivi. « Ils haïssent Israël en raison de l’Occident – parce que nous représentons une société libre construite sur les fondations du patrimoine judéo-chrétien. C’est cette société qu’ils méprisent tellement ».

Les terroristes du Hamas à Gaza lors de l'anniversaire de l'accord portant sur l'échange de prisonniers de Gilad Shalit. (Crédit: Wissam Nassar/Flash90)
Les terroristes du Hamas à Gaza lors de l’anniversaire de l’accord portant sur l’échange de prisonniers de Gilad Shalit. (Crédit: Wissam Nassar/Flash90)

Israël, a ajouté le Premier ministre au public qui l’acclamait, « est le rempart de la liberté au coeur du Moyen Orient ».

Pendant une grande partie de son allocution, le Premier ministre s’est intéressé à ce qu’il a qualifié de valeurs partagées entre les évangéliques américains et l’Etat juif.

« Israël représente tout ce que vous représentez dans l’endroit le plus dangereux et le plus volatile du Moyen Orient. Il y a une société, un gouvernement, une armée qui garantissent vos valeurs – nos valeurs », a-t-il souligné.

Alors que les propos portant sur le soutien des évangéliques de Netanyahu ont été faits sans aucune réserve, le discours a été toutefois exempt de toute référence à Trump.

Il a néanmoins souligné l’importance de la relocalisation des ambassades de Tel Aviv à Jérusalem – un commentaire sans équivoque moins de deux mois après que Trump a renouvelé une dispense de six mois, l’autorisant à laisser l’ambassade à Tel Aviv.

« Tel Aviv est une ville merveilleuse mais ce n’est pas Jérusalem », a-t-il dit. « La capitale d’Israël est Jérusalem et l’ambassade devrait se trouver à Jérusalem ».

Pastor John Hagee (photo credit: Christians United for Israel)
Le Pasteur John Hagee (Crédit: Christians United for Israel)

L’organisation CUFI a fait campagne pour la relocalisation de l’ambassade avant la date-butoir de juin et son chef, le pasteur Jim Hagee, a averti que la question était importante aux yeux de ses plus de trois millions de membres.

Netanyahu a souligné qu’au-delà des valeurs partagées, Israël garantit la pratique chrétienne dans la région. « Depuis qu’Israël a libéré Jérusalem, nous avons assuré la liberté d’accès à toutes les croyances », a dit Netanyahu au groupe chrétien.

« C’est seulement sous souveraineté israélienne que nous avons pu assurer que ce qu’il s’est produit dans d’autres lieux saints au Moyen Orient ne surviendrait pas dans les lieux saints placés sous la souveraineté et sous le contrôle de l’Etat d’Israël ».

« Le seul endroit où vous ayez une liberté religieuse assurée, c’est en Israël », a ajouté Netanyahu. « Le seul endroit où les communautés chrétiennes au Moyen Orient prospèrent, où elles grandissent, où elles ne font pas que survivre mais où elles ont aussi un avenir. Cet endroit, c’est Israël, parce qu’Israël garantit la liberté religieuse, Israël représente cette liberté que nous chérissons tant ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...