Un résident de Bat Yam est suspecté d’avoir séquestré sa famille dans leur maison pendant toute une année, a révélé la police vendredi.

Le jeune homme de 26 ans a été arrêté par la police et sa détention a été prolongée de cinq jours par la Cour de district de Tel Aviv.

La famille de cet homme – sa partenaire et ses deux enfants, âgés de deux et quatre ans – n’ont pas eu accès à des soins médicaux et n’ont été placés dans aucun établissement scolaire, précise la police selon les éléments de l’enquête initiale.

L’homme est suspecté d’avoir menacé, agressé sexuellement et violé sa compagne, une citoyenne de l’ex-URSS de 24 ans. La police n’a pas révélé de quel pays elle venait.

Jeudi, la police a reçu un appel d’une femme qui racontait qu’elle avait été approchée par une voisine, qui ne parlait pas hébreu, lui demandant d’alerter la police sur le fait qu’elle et ses enfants avaient été enfermés dans un appartement de Bat Yam, dans le sud de Tel Aviv, durant une année.

La femme a expliqué à la police que le père de ses enfants et son partenaire ne les avait pas laissés quitter l’appartement pendant une année.

Quotidiennement, l’homme les enfermait dans une petite chambre dans l’appartement lorsqu’il partait au travail le matin. Il ne les emmenait jamais avec lui ni les laissait sortir.

La femme raconte qu’elle et ses enfants ne pouvaient sortir de la chambre que le soir, lorsqu’il rentrait.

Jeudi, la femme indique que son compagnon a accidentellement laissé la porte ouverte, l’incitant à aller demander de l’aide.

L’homme dénie toutes ses accusations.