Le traité de paix signé entre Israël et l’Egypte en 1979 sera pour la première fois enseigné dans les écoles égyptiennes, a annoncé mardi la radio militaire.

La radio a déclaré qu’un journaliste avait lu les nouveaux manuels scolaires sur l’histoire moderne de l’Egypte, qui incluent un chapitre traitant des accords de Camp David.

L’accord de paix est décrit de manière factuelle, sans parti-pris ou tentative de présenter Israël négativement, selon le reportage.

Les auteurs du manuel égyptien, destiné aux élèves de 3ème, détaille huit clauses de l’accord, qui sont reproduits dans le verbatim du livre. Elles comprennent les phrases expliquant qu’Israël et l’Egypte « mettent fin à l’état de guerre » et que « chaque partie respecte la souveraineté et l’indépendance de l’autre partie ».

Les paragraphes décrivant le meurtre consécutif du président égyptien Anwar Sadat, qui a signé le traité et a donné un discours historique à la Knesset israélienne, ne mentionnent pas qu’il a été tué par des militants s’opposant à l’accord de paix.

Les auteurs soulignent que Sadat et le Premier ministre israélien de l’époque Menachem Begin ont reçu le prix Nobel de la Paix pour la signature de ce traité. « La raison pour laquelle ils l’ont reçus était les grands efforts qu’ils ont investis pour aboutir à la paix au Moyen Orient », est-il écrit dans le livre.

Abdel Fattah al-Sissi (Crédit : CC BY SA 3.0)

Abdel Fattah al-Sissi (Crédit : CC BY SA 3.0)

Selon la radio militaire, l’inclusion nouvelle du traité de paix fait partie d’un changement global des contenus des manuels scolaires pour toutes les classes annoncé par le ministère égyptien de l’Education il y a deux ans. Le contenu d’environ 1 300 livres différents a été modifié et dans certains cas les changements ont été politiquement décisifs, a annoncé la radio militaire.

Hosni Moubarak (Crédit : capture d'écran YouTube)

Hosni Moubarak (Crédit : capture d’écran YouTube)

Parmi les changements, le rôle d’Hosni Moubarak dans la guerre de Kippour, pendant laquelle il était commandant des forces aériennes de l’Egypte, a été marginalisé par rapport au portrait fait de lui pendant qu’il était président du pays. Moubarak a perdu le pouvoir pendant les manifestations du Printemps arabe de 2011, après 30 ans de règne.

De plus, certains contenus ajoutés aux manuels pendant la courte présidence de Mohammed Morsi, Frères musulmans, (2012-2013) ont été supprimés. Ces contenus prêchaient pour un retour aux valeurs islamiques, dans la ligne de l’idéologie de la Fraternité islamique. Morsi a perdu le pouvoir en 2013 grâce au chef des armées de l’époque et actuel président Abdel Fattah al-Sissi, et son mouvement a été interdit.