Thom Yorke, le chanteur de Radiohead, a défendu la décision de son groupe de jouer en Israël, qui relève pour lui de la liberté d’expression, après une dispute sur Twitter avec le réalisateur britannique Ken Loach.

La dispute a commencé quand Loach a tweeté mardi que « Radiohead doit décider s’il est du côté de l’oppresseur ou de l’oppressé. Le choix est simple. »

Yorke a défendu sa position, disant que « jouer dans un pays n’est pas la même chose que soutenir son gouvernement. »

« Nous ne soutenons pas plus Netanyahu que Trump, mais nous jouons toujours en Amérique, a dit Yorke. La musique, l’art, l’université doivent traverser les frontières et non les détruire, être des esprits ouverts et non fermés, partager l’humanité, le dialogue et la liberté d’expression. J’espère que cela explique, Ken. »

Loach était le dernier d’une série d’artistes, dont l’ancien chanteur de Pinkfloyd Roger Waters, ayant tenté de faire pression sur le groupe britannique pour qu’il annule son concert prévu le 19 juillet ainsi qu’ une conférence universitaire.