L’armée israélienne devrait avoir le prix Nobel de la paix pour sa « retenue inimaginable » dans la bande de Gaza, a déclaré mardi l’ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, Ron Dermer.

Lors d’un sommet organisé par des supporters chrétiens d’Israël [les Christians United for Israel] à Washington, Dermer a été interrompu à plusieurs reprises par des perturbateurs, mais a prononcé un discours passionné et chaleureusement accueilli, défendant l’opération « Défense protectrice », qualifiant l’Iran de « grand mal » et accusant l’Organisation des Nations unies et les groupes de défense des droits de l’Homme d’aider par inadvertance le Hamas dans sa guerre contre Israël.

« Certains accusent Israël sans vergogne de génocide et nous chargent d’avoir commis des crimes de guerre », a déclaré Dermer. « Mais la vérité c’est que les forces de défense israéliennes devraient avoir le prix Nobel de la paix… un prix Nobel de la paix pour se battre avec une retenue inimaginable ».

Les commentaires de Dermer ont fait suite à un communiqué publié par le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman, qui a déclaré dimanche que l’armée israélienne était « l’armée la plus morale et la plus courageuse au monde ».

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’armée britannique a répondu aux attaques allemandes avec un « tapis de bombes sur les villes allemandes », a déclaré Dermer. Sans se permettre de critiquer le Royaume-Uni pour cela, a-t-il poursuivi, « en même temps, je ne vais pas accepter, et personne ne devrait accepter qu’on critique Israël d’agir avec une retenue qui n’a été montrée par aucun autre pays. Je ne vais surtout pas tolérer la critique de mon pays à un moment où les soldats israéliens sont en train de mourir pour que des Palestiniens innocents puissent vivre ».

À ce moment-là du discours de Dermer, devant une salle comble de supporters chrétiens, il a été interrompu par des perturbateurs. « Il y a une section pour les idiots moraux à l’arrière de la salle », a-t-il répondu, dans une retranscription de son discours posté sur sa page Facebook.

« Israël n’a pas eu à envoyer ses soldats dans la plupart des endroits où ils se battent aujourd’hui. Nous aurions pu donner aux gens le temps d’évacuer ces zones – ce que nous avons fait de toute façon – puis bombarder tous les bâtiments qui étaient utilisés par les terroristes pour stocker des armes. Mais nous ne l’avons pas fait. Comme nous l’avons fait à chaque fois, nous envoyons nos soldats dans un nid de frelons de terrorisme palestinien avec des mines et criblé de tunnels souterrains ».

Israël a été sévèrement critiqué pour le nombre élevé de victimes à Gaza pendant le conflit actuel avec le Hamas. Selon des sources palestiniennes, plus de 580 personnes, dont de nombreux civils, ont été tués depuis que l’opération « Bordure protectrice » a été lancée le 8 Juillet. Israël a perdu 27 soldats dans ses efforts pour mettre fin à des tirs de roquettes contre les terroristes dans la bande de Gaza, pour contrecarrer les « tunnels d’attaque » du Hamas, et ramener le calme dans les villes d’Israël.

Plutôt que d’être critiquée, a affirmé Dermer, Israël mérite l’admiration de la communauté internationale, car aucune armée dans l’histoire n’a pris autant de soin que l’armée israélienne à protéger les innocents.

Les observateurs du conflit doivent garder à l’esprit la « différence morale » entre Israël et le Hamas, a déclaré le diplomate israélien d’origine américaine. « C’est une bataille entre un pays compatissant, qui lâche des tracts, lance des appels téléphoniques et envoie des textos pour sauver des civils palestiniens, et une organisation terroriste brutale qui utilise les hôpitaux comme centres de commandement militaires, fabrique des missiles à côté de mosquées et transforme des écoles de l’ONU en dépôts d’armes ».

Le Hamas « fait tout pour mettre les civils palestiniens en danger en ignorant les avertissements de l’armée d’évacuer, en forçant les Palestiniens à servir de boucliers humains, et en plaçant des batteries de missiles à côté de terrains de jeux, d’hôpitaux et de maisons », a-t-il expliqué. « Et vous savez pourquoi le Hamas est en train de faire cela ? Parce qu’ils incarnent le mal. Après tout, une organisation qui est capable de produire des dizaines de terroristes suicides ne se soucie pas d’un iota de civils palestiniens qui peuvent mourir ».

Le diplomate israélien, qui est aussi un proche confident de Benjamin Netanyahu, a déclaré que le comportement actuel de l’ONU et de nombreuses organisations des droits de l’homme était bien pire que de rester silencieux face au mal.

« Ils attaquent Israël pour ses actions de légitime défense. Ils déposent des rapports Goldstone accusent Israël de crimes de guerre », a lancé Dermer, se référant à un rapport de l’ONU qui était extrêmement critique envers Israël suite à l’opération « Plomb durci ». Ces organisations « se font complices du Hamas involontairement », a-t-il poursuivi.