Pr Shlomo Sand, historien israélien controversé, annonce son désir de cesser de se considérer comme juif, exprimant son aversion pour « l’ethnocentrisme », une vision du monde adoptée selon lui par de nombreux Israéliens.

Dans un article d’opinion publié dans The Guardian vendredi, extrait de son nouveau livre, Comment j’ai cessé d’être juif (Flammarion), Pr Shlomo Sand, de l’Université de Tel Aviv, affirme qu’il a été « assimilé par la loi à une ethnie fictive de persécuteurs et à leurs partisans ».

« Je souhaite démissionner et cesser de me considérer comme juif », écrit-il.

Sand affirme qu’Israël est « l’une des sociétés les plus racistes du monde occidental », au regard de sa caractérisation stricte en tant qu’Etat juif. « Le racisme est présent dans une certaine mesure partout, mais en Israël, il existe aux tréfonds de l’esprit législatif », dit-il.

Il exprime sa désillusion d’Israël en raison de son occupation des territoires palestiniens, qui selon lui « nous mène sur la voie de l’enfer ».

En dépit de sa critique acerbe d’Israël, Sand reconnaît qu’il est aussi profondément attaché à la nation. « La langue dans laquelle je parle, écris et rêve est largement l’hébreu », dit-il.

« Quand je suis loin d’Israël, je vois mon coin de rue à Tel Aviv et j’attends avec impatience le moment où je pourrai revenir… quand je visite les librairies grouillantes de Paris, ce qui me vient à l’esprit c’est la Semaine du livre hébreu organisée chaque année en Israël. »

Sand s’affirme convaincu que les différences ethniques qui ont divisé le monde depuis des millénaires deviendront insignifiantes, alors que le monde se meut de plus en plus vers la mondialisation.

« La distance culturelle entre mon petit-fils et moi sera aussi grande ou plus grande que celle qui me sépare de mon propre arrière-grand-père », envisage-t-il.

Le conférencier tel avivien fait depuis longtemps l’objet de controverses.

Dans son livre de 2008, L’invention du peuple juif, il affirmait que les Juifs n’étaient pas une nation expulsée de sa patrie, mais une religion de convertis répartis dans le monde entier.

Le peuple juif en tant que groupe ethnique, y prônait-il, est un mythe créé par des intellectuels juifs du 19ème siècle.

Dans la suite de 2009, L’invention de la Terre d’Israël, Sand déconstruit pareillement le droit historique des Juifs sur cette terre.