Un rescapé de la Shoah a été traité de nazi par un conducteur de bus israélien, qui a pris le hollandais, la langue maternelle du survivant, pour de l’allemand.

Martin Leeda se trouvait la semaine dernière avec sa femme Jeta dans un bus en direction de Tel Aviv. Le chauffeur les a interpellés en leur criant qu’ils étaient des « goyim » et « probablement des nazis », selon le site Ynet.

Le conducteur aurait également fermé plusieurs fois et de manière volontaire la porte sur le bras de Jeta Leeda.

Le chauffeur a envoyé une lettre d’excuses et devra faire face à un conseil de discipline, selon la compagnie de bus Metropoline.

Leeda, 74 ans, a émigré en Israël après la Shoah, au cours de laquelle il a été emprisonné dans trois camps de concentration nazis.

Il vit à temps partiel aux Pays-Bas, où il travaille comme guide pour le musée d’histoire juive d’Amsterdam, selon Ynet.