Un vidéo-clip produit par l’association de missionnaires chrétiens évangéliques « Juifs pour Jesus » (Jews for Jesus), mettant en scène Jésus Christ dans le rôle d’une victime de l’Holocauste, a soulevé l’indignation de la ligue Anti-Diffamation (ADL).

Le film, intitulé « Ce Juif est mort pour vous » a été posté sur YouTube au début du mois d’avril. Trois semaines plus tard, la vidéo a enregistré plus d’un million de vues.

Selon ses auteurs, le film vise à faire évoluer la perception du Christ chez les Juifs.

Dans la vidéo en noir et blanc, un groupe de déportés juifs arrive au camp d’extermination d’Auschwitz, où plus d’un million de Juifs ont été assassinés durant la Seconde Guerre mondiale.

Des gardiens nazis entament alors le processus de « sélection » qui consiste à désigner ceux qui devront travailler dans le camp et ceux qui seront envoyés à la mort dans les chambres à gaz.

Un personnage biblique, vu uniquement de dos mais portant une grande croix de bois, est envoyé joyeusement par les nazis à gauche de la file, celle qui est destinée à mourir.

L’ADL a exprimé sa réprobation et fustigé l’immoralité de la vidéo.

« Le film produit par les Juifs pour Jésus constitue un détournement cynique de la mémoire de l’Holocauste à des fins prosélytes », a déclaré le directeur national de l’ADL Abraham H. Foxman, lui-même rescapé de la Shoah.

« Il est profondément offensant, non seulement pour les Juifs qui ont perdu des membres de leur famille dans l’Holocauste, mais également pour les chrétiens qui ne souhaitent pas voir l’image de Jésus utilisée à des fins de propagande ou pour choquer. »

Les producteurs du court-métrage ont expliqué leur motivation : montrer que les chrétiens n’étaient pas responsables de la Shoah.

« Jésus a souvent été associé à tort aux responsables de
l’Holocauste », déclarent-ils.

« En réalité, il devrait être assimilé aux victimes. En tant que Juif, s’il avait vécu en Europe à l’époque, Jésus aurait peut-être subi le même sort que les six millions de Juifs qui ont péri dans les camps de concentration ».

Foxman dénonce le stratagème visant, selon lui, à minimiser la tragédie de la Shoah.

« Les Juifs pour Jésus ont porté le détournement de la mémoire de l’Holocauste à un nouveau plus bas », écrit-il.

« Ils minimisent de façon scandaleuse le tragique sort des six millions de Juifs et des millions d’autres victimes qui ont péri dans l’Holocauste afin d’attirer l’attention sur la cause missionnaire portée par les Juifs pour Jésus ».

Selon l’ADL, ce n’est pas la première fois qu’un mouvement chrétien tente de fédérer les Juifs à leur cause en instrumentalisant la Shoah.

En 2001, une publicité parue dans des revues à grand tirage, telles que Newsweek, Times et Rolling Stone, ont mis en scène des personnages assimilés à des rescapés de la tragédie nazie, prétendant être chrétiens.