Un diplomate chilien qui a sauvé plus de 1 200 Juifs pendant la Shoah a reçu dimanche le titre de Juste parmi les Nations.

Samuel del Campo, qui était le chargé d’affaires de l’ambassade chilienne à Bucarest à cette époque, a aidé des Juifs en leur délivrant des passeports chiliens, principalement à des Juifs polonais de Czernowitz, entre 1941 et 1943.

Un proche de del Campo a reçu une médaille et un certificat d’honneur du mémorial de la Shoah de Yad Vashem pendant une cérémonie organisée dimanche à Jérusalem. Milenko Skoknic, le directeur général du ministère chilien des Affaires étrangères, était lui aussi présent.

Le diplomate a commencé à délivrer des passeports chiliens aux Juifs de nationalité polonaise en octobre 1941, quand un ghetto a été établi dans la ville de Czernowitz, et que les déportations vers les ghettos et les camps de Transnistrie ont commencé.

En l’absence de représentant polonais dans le pays, la représentation des intérêts des citoyens polonais en Roumanie avait été transférée au Chili.

Des membres de la famille Kiesler de Czernowitz et de la famille Rosenthal de Bucarest ont été sauvés par del Campo.