Le ministère de l’Education a ouvert mardi une enquête sur un enseignant de maternelle situé dans le centre d’Israël, qui a laissé une photo de Yigal Amir – l’assassin de l’ancien Premier ministre Yitzhak Rabin en 1995 – être accrochée sur le mur de la classe.

La photo qui a été accrochée dans une école de Givatayim faisait partie d’un projet d’art sur lequel les enfants ont travaillé en utilisant des coupures de journaux. Un élève a inclus la photo d’Amir dans son collage et l’enseignant n’a pas retiré la photo.

La décision d’ouvrir une enquête a été prise après que plusieurs parents se soient plaints auprès de la municipalité de Givatayim et du ministère de l’Éducation.

Le cas a été décrit par le ministère de l’Education comme un « incident grave ». Le professeur, qui n’a pas été identifié, a été convoqué pour une audience disciplinaire.

Dès l’instant où la mère d’un élève s’est plainte de la photo, « le projet a immédiatement été retiré du mur et l’incident a été signalé au ministère de l’Éducation – l’employeur formel de l’enseignant de la maternelle – pour des mesures disciplinaires graves », a indiqué la municipalité Givatayim dans un communiqué.

Amir, maintenant âgé de 44 ans, purge une peine à perpétuité pour l’assassinat de Rabin et est en isolement.

Rabin a servi en tant que chef d’état-major d’Israël pendant la guerre des Six Jours en 1967. Il a ensuite été l’ambassadeur aux États-Unis, ministre de la Défense et deux fois Premier ministre.