Le grand rabbin de Hébron, Dov Lior, a appelé mercredi les habitants de l’avant-poste d’Amona, en Cisjordanie, à refuser tout compromis qui concèderait que le terrain sur lequel il est construit appartient à des non juifs.

La Haute cour de justice a jugé il y a deux ans que l’avant-poste, construit sur des terrains palestiniens privés palestiniens, devait être démantelé avant le 25 décembre.

« N’acceptez aucun compromis dans lequel les habitants semblent admettre que le terrain appartient à des non juifs », a écrit Lior dans une lettre, selon Israël National News.

« Un des habitants m’a demandé s’il fallait soutenir le compromis récemment discuté, pour répliquer l’implantation à un autre emplacement jugé régi par la propriété des absents [des terrains non réclamés appartenant à des Palestiniens]. La réponse est en accord avec notre sainte Torah : la Terre d’Israël appartient exclusivement au peuple d’Israël, et il n’y a pas de propriété de notre terrain à moins qu’il ne soit acheté par des juifs. Par conséquent, la réalité actuelle n’accepte aucun compromis dans lequel les habitants sembleraient admettre que la terre appartient à des non juifs. »