Un groupe de l’EI capture des terres près de la frontière israélo-syrienne
Rechercher

Un groupe de l’EI capture des terres près de la frontière israélo-syrienne

Des hommes armés dans des douzaines de véhicules blindés et de tanks ont écrasé les rebelles modérés lors d’une attaque menée avant l’aube à proximité de Yarmouk

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

La frontière israélo-syrienne, vue du côté israélien, au Plateau du Golan (Crédit : Gili Yaari/Fllash 90)
La frontière israélo-syrienne, vue du côté israélien, au Plateau du Golan (Crédit : Gili Yaari/Fllash 90)

Un groupe affilié à l’Etat islamique a capturé lundi des terres dans le sud-ouest de la Syrie, à proximité du point de convergence entre les frontières israélienne et jordanienne, après avoir lancé une attaque surprise contre des rebelles modérés à proximité du plateau du Golan.

L’armée Khalid Ibn Al Walid a utilisé des douzaines de véhicules blindés transporteurs de troupes et plusieurs tanks lors de cette attaque menée à l’aube contre des positions occupées par l’Armée syrienne libre, ont fait savoir des sources proches des rebelles, selon Reuters.

« Lors d’une attaque surprise, l’Etat islamique a lancé une offensive contre des groupes de l’armée libre syrienne, et personne ne s’attendait à ce qu’elle survienne si rapidement », a indiqué le colonel Ismail Ayoub, l’un des porte-paroles de l’armée d’opposition syrienne.

Les unités militaires jordaniennes sur la frontière ont reçu l’ordre de se tenir prêtes, a expliqué une source proche des services de sécurité du royaume.

Les explosions, lors de la bataille, ont pu être entendues depuis l’autre côté de la frontière.

Les combattants ont pris le contrôle de plusieurs villages et d’une grande ville – Tasil, Sahem el-Golan, Adwan, et Tel Jamoua — qui se trouvent à environ 11 kilomètres de la frontière israélienne sur le plateau du Golan.

La zone est située à proximité de l’endroit où convergent les frontières syrienne, jordanienne et israélienne, près de la rivière Yarmouk.

Ils ont ultérieurement reperdu une partie du territoire lors d’une contre-attaque menée par des Groupes du front du sud, allié de l’ASL qui mène ses opérations depuis un centre de commandement en Jordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...