Un homme autorisé à s’enregistrer en tant que Juif par le Pakistan
Rechercher

Un homme autorisé à s’enregistrer en tant que Juif par le Pakistan

Cela faisait des décennies que ça n'était pas arrivé. Fischel Benkhald, né d'une mère juive à Karachi, a été autorisé à faire inscrire sa confession sur sa carte d'identité, après avoir dit au Times of Israel en 2014 qu'il allait entreprendre une initiative dangereuse

Autrefois Faisel Benkhald et aujourd'hui Fishel, ce Pakistanais n'est pas reconnu en tant que Juif dans son pays . (Autorisation Fishel Benkhald)
Autrefois Faisel Benkhald et aujourd'hui Fishel, ce Pakistanais n'est pas reconnu en tant que Juif dans son pays . (Autorisation Fishel Benkhald)

Le Pakistan a autorisé l’un de ses 180 millions de citoyens à s’enregistrer publiquement en tant que Juif pour la première fois depuis les années 1980.

Fischel Benkhald, 29 ans, l’a appris mardi : Son statut religieux dans les données nationales et sur son profil des autorités d’enregistrement pourra changer et passer de musulman à juif, a annoncé mercredi Fox News.

Benkhald, né Faisal Benkhald, élevé par une mère juive et un père musulman à Karachi, voulait changer le statut figurant sur sa carte d’identité depuis 3 ans. Il a choisi le nom yiddish de Fischel.

Wilson Chowdry, président de l’Association chrétienne pakistano-britannique, avait appuyé la cause de Benkhald auprès de la haute commission pakistanaise de Londres.

En 2014, Benkhald avait indiqué au Times of Israel qu’il désirait s’enregistrer comme Juif mais qu’il craignait d’être rejeté et de devoir faire face à des réactions violentes de la part de ses voisins s’ils devaient découvrir qu’il était Juif.

« C’est dangereux mais j’irai au moins une fois enregistrer ma demande de changement de mon statut religieux, de l’islam au judaïsme, pour que leur réponse puisse être documentée », avait-il expliqué.

Au Pakistan, la carte d’identité nationale est utilisée pour voter, acheter des billets de transport public, déposer un dossier de candidature à l’université, acheter des téléphones et plus, selon Fox News. Elle contient le nom, la date de naissance, la photo, l’empreinte digitale et la religion.

Avant qu’un sentiment anti-israélien rampant n’oblige les Juifs à quitter le pays asiatique dans les années qui ont suivi 1948, Karachi accueillait plus de 1 000 Juifs. Chowdry estime que des centaines de Juifs vivent encore dans le secret au Pakistan.

Approximativement 95 % de la population est musulmane dans le pays. Selon Fox News, une étude de l’institut Pew réalisée en 2010 établit que 76 % des Pakistanais sont partisans de la peine de mort en cas d’apostasie.

Benkhald affirme qu’il n’a jamais quitté l’islam parce qu’il est né d’une mère juive et qu’il a donc toujours été Juif.

« Bien sûr, nous sommes inquiets pour la sécurité de Fischel,” a expliqué Chowdry à Fox News. « Avec un peu de chance, sa décision courageuse d’affirmer sa foi convaincra d’autres Juifs de ne plus la dissimuler ».

Benkhald lutte pour réserver le vieux cimetière juif de Karachi qui, a-t-il dit, est une première étape avant l’établissement d’une synagogue dans la ville.

Le cimetière, dont les 300 tombeaux restants remontent à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle, risque d’être empiété par le cimetière musulman qui l’entoure.

« Après avoir obtenu ce petit morceau de papier dans ma main disant que légalement, nous avons le droit d’avoir une synagogue, mes rêves vont se réaliser », avait-il dit en 2014.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...