Un Israélien poignardé en Cisjordanie, l’assaillant palestinien tué par l’armée
Rechercher

Un Israélien poignardé en Cisjordanie, l’assaillant palestinien tué par l’armée

La victime, âgée de 26 ans, attaquée à une station-service près de Modiin, a été légèrement blessée

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les forces de sécurité israéliennes autour du corps d'un Palestinien qui a été abattu après avoir poignardé un Israélien le dimanche soir, 9 août 2015 à une station d'essence sur la route 443 qui mène à Jérusalem (Credit photo: Yonatan Sindel / Flash90)
Les forces de sécurité israéliennes autour du corps d'un Palestinien qui a été abattu après avoir poignardé un Israélien le dimanche soir, 9 août 2015 à une station d'essence sur la route 443 qui mène à Jérusalem (Credit photo: Yonatan Sindel / Flash90)

Un homme israélien a été légèrement blessé au couteau dimanche soir en Cisjordanie.

L’armée a informé que l’homme, âgé de 26 ans, a été pris en ambuscade par un groupe d’assaillants palestiniens à une station-service sur la route 443, près de Modiin.

L’armée a ouvert le feu sur l’un des suspects du groupe afin de l’empêcher de s’enfuir. Sa mort a été constatée sur place par le personnel médical israélien.

L’Israélien a fui l’attaque pour rejoindre un checkpoint situé à proximité et demander de l’aide. Il a été conduit au Centre médical Shaare Zedek de Jérusalem après que les urgentistes du Magen David Adom aient été appelés sur place pour lui administrer les premiers soins.

Les trois autres hommes ayant participé à l’attaque ont fui la scène. Les forces de sécurité israéliennes ont commencé à fouiller la zone à la recherche du reste des assaillants.

La circulation sur la route a été bloquée par les forces de sécurité présentes sur les lieux, a annoncé la police israélienne.

Au cours des derniers jours, les forces de sécurité israéliennes étaient en état d’alerte élevé suite à la mort de l’enfant d’un an et demi, Ali Saad Dawabsha, la semaine dernière et de son père Saad Dawabsha samedi matin.

L’enfant palestinien a été tué dans la ville de Cisjordanie de Duma le mois dernier dans une attaque à la bombe incendiaire qui visait la maison familiale, apparemment perpétrée par des Juifs extrémistes.

Son père, gravement blessé dans l’attaque, a survécu une semaine avant de succomber à ses blessures.

La mère du bébé Riham et le frère Ahmad restent dans des états respectivement critiques et graves, au Centre Médical Sheba à Tel Hashomer, dans les environs de Tel Aviv.

Le Commandant central de l’armée a déclaré à Radio Israël que la mort des victimes de l’attaque de Duma entraînera une vague de manifestations palestiniennes et provoquera des actes de vengeance en Cisjordanie.

Trois soldats israéliens ont été blessés, dont deux gravement, quand un terroriste palestinien a lancé sa voiture contre eux alors qu’ils se trouvaient à un point d’auto-stop dans le nord de la Cisjordanie jeudi après-midi.

Des dizaines de Palestiniens ont lancé des pierres contre l’armée et ont mis le feu à des pneus près du village de Duma après l’enterrement de Saad Dawabsha.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...