Tandis que l’Iran et les six puissances se préparent aux négociations pour un accord final sur le programme nucléaire de l’Etat islamique, le ministère de la Diaspora a publié une vidéo mardi mettant en garde contre un accord néfaste et expliquant les dangers que représenteraient un Iran avec une capacité nucléaire.

La courte vidéo, qui a été mise en ligne sur YouTube et envoyée aux dirigeants et aux groupes juifs, montre une version en bande dessinée du président iranien Hassan Rouhani tenant une boule de bowling en forme de bombe et cherchant à renverser plusieurs quilles ayant les drapeaux de la Chine, la Russie, la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et les États-Unis dessinés sur elles.

Dans le film produit habilement, un narrateur met en garde contre l’accord qui se profile, qui dit-il, permettrait à l’Iran de conserver la capacité de produire une arme nucléaire.

« L’Iran avec une arme nucléaire est une menace mondiale et transformera le Moyen-Orient en un cauchemar nucléaire », explique le narrateur en anglais.

Le film se termine avec un Rouhani soupirant et fatigué qui essaye de pousser un chariot avec le symbole nucléaire dessiné dessus vers ​​le haut d’une colline.

Un porte-parole du ministère des Affaires de la Diaspora explique que la vidéo, la première d’une série prévue sur différents sujets, avait pour but de sensibiliser la communauté juive sur « la gravité de la situation [dans les négociations] ».

« Le film révèle les vrais motifs de l’Iran et pourquoi le monde a besoin d’insister pour que Téhéran démantèle ses capacités d’enrichissement d’uranium avant qu’un accord soit signé », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Le ministère des Affaires étrangères ou le Cabinet du Premier ministre n’ont pas été consultés avant que la vidéo soit faite explique le porte-parole.

Le ministre de la diaspora Naftali Bennett, chef du parti nationaliste orthodoxe Jewish Home Party, qui n’est pas étranger aux cris d’alarmes sur YouTube, a appelé à une action contre l’accord nucléaire qu’il voit émerger.

« Il est maintenant temps de parler et de prendre des mesures pour empêcher la signature d’un mauvais accord qui permettrait à l’Iran d’obtenir une arme nucléaire », écrit Bennett, qui est aussi ministre de l’économie, dans une lettre accompagnant le film .