Le ministre de la Défense Moshe Yaalon, tout en accusant le Hamas d’avoir perpétré l’enlèvement des trois adolescents israéliens, a laissé entendre dimanche qu’Israël, soit en représailles ou pour contrecarrer les attaques futures, pourrait reprendre sa campagne d’assassinats ciblés contre les dirigeant de l’organisation terroriste.

« Nous saurons comment évaluer le prix très lourd pour les dirigeants du Hamas, où et quand nous jugerons approprié et de quiconque pense à nuire aux citoyens d’Israël ou à perturber leur vie », a déclaré Yaalon à la cérémonie du Prix d’Israël qui s’est déroulée à la résidence du président dimanche soir.

Cette déclaration intervient alors que les forces de sécurité ont encore intensifié une recherche permanente pour les trois adolescents enlevés jeudi soir alors qu’ils faisaient de l’auto-stop près de Hébron – Eyal Yifrach, Gil-ad Shaar, Naftali Frenkel.

A 22h25, l’un des trois garçons, a été en mesure de passer un appel téléphonique aux secours locaux, mais son plaidoyer chuchoté à voix basse, a été interprété comme une farce par la police.

L’armée a placé la partie sud de la Cisjordanie sous couvre-feu et a envahi la région avec les troupes.

Jusqu’à présent, plus de 100 cadres et militants du Hamas et du Jihad Islamique Palestinien ont été arrêtés, y compris l’un des fondateurs du Hamas, Hassan Youssef, et plusieurs anciens responsables gouvernementaux.

Dimanche soir, des soldats ont encerclé une maison à Hébron et ont arrêté deux hommes qui seraient liés à l’enlèvement.

Yaalon, comme le Premier ministre Benjamin Netanyahu, a tenu l’Autorité palestinienne pour responsable des enlèvements.

« La même Autorité palestinienne, que certains qualifient de modérée, a récemment passé un accord avec le Hamas, une organisation terroriste qui abhorre sur son drapeau l’assassinat des Juifs, où qu’elle soit, et dont les aspirations visent à prendre le contrôle de la Judée et de la Samarie [la Cisjordanie], et elle assume la responsabilité de l’enlèvement des trois adolescents durant le week-end « , a-t-il dit.

Yaalon désigne les enlèvements comme un « témoignage supplémentaire de la cruauté et de haine bouillonnante qui guident les groupes terroristes dans notre région », et a déclaré que l’armée et les autres branches de l’establishment de la défense faisaient « des efforts considérables pour trouver les trois adolescents. »