Rechercher

5 000 grues sauvages mortes dans la vallée de Hula

Plusieurs dizaines d'oiseaux morts ont également été repérés dans la vallée de Jezreel, dans le nord d'Israël

Des grues grises affluent au lac Agamon dans la vallée de Hula, dans le nord d'Israël, le 7 décembre 2016. (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90)
Des grues grises affluent au lac Agamon dans la vallée de Hula, dans le nord d'Israël, le 7 décembre 2016. (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90)

Quelque 5 000 grues mortes ont été dénombrées dimanche dans la vallée de Hula, dans le nord d’Israël, au milieu d’une épidémie de grippe aviaire du virus H5N1 qui a également entraîné l’abattage de plus d’un demi-million de poulets et de dindes.

La vallée de Hula est le principal point de rassemblement de dizaines de milliers d’oiseaux sauvages qui migrent à travers Israël deux fois par an.

Depuis le mois d’octobre et comme chaque année, plus de 100 000 grues sauvages ont gagné Israël et la majorité s’arrête dans la vallée de Hula pour se reposer avant de repartir dans les airs. Environ 40 000 restent en Israël, surtout dans cette vallée avant de reprendre leur parcours vers les zones de reproduction à partir de mars.

Les autorités de la nature y fournissent de la nourriture pour éloigner les oiseaux des cultures des agriculteurs.

L’alimentation se poursuit depuis l’épidémie du virus H5N1 dans la vallée et dans les poulaillers du moshav Margaliot à la frontière libanaise, pour essayer d’empêcher les grues de voler ailleurs et d’emporter le virus avec elles.

Tamar Zandberg lors d’une réunion du parti à la Knesset, le 27 mai 2019. (Crédit : Yonathan Sindel/Flash90)

Lors d’une visite de la région dimanche par le personnel de l’Autorité israélienne de la nature et des parcs (INPA) et du Fonds national juif KKL-JNF, aux côtés de la ministre de la Protection de l’environnement Tamar Zandberg (Meretz), 250 autres grues mortes ont été vues dans la vallée de Hula à l’extérieur de la réserve, et 30 autres ont été répertoriées ailleurs, principalement dans la vallée de Jezreel.

Un pélican atteint de grippe aviaire a été signalé dans la vallée de Hefer dans le centre d’Israël et des échantillons ont été prélevés sur des oiseaux morts à Kfar Ruppin dans la vallée de Beit Shean.

L’INPA pense que la maladie s’est propagée à partir du moshav Margaliot, via un chauffeur de camion qui a livré de la nourriture aux poulaillers là-bas, puis a apporté de la nourriture à la réserve de Hula.

Une porte-parole a déclaré qu’il n’y avait jamais eu une telle épidémie de grippe aviaire chez les oiseaux sauvages.

Un poulet dans un poulailler dans une ferme biologique de Givat Olam, près de l’implantation d’Itamar, en Cisjordanie, le 9 avril 2012 (Crédit : Nati Shohat/FLASH90)

Le ministère de l’Agriculture a déclaré que les agriculteurs du moshav n’avaient pas signalé l’épidémie en temps réel, ce qui lui a permis de se propager comme une traînée de poudre.

La réserve de Hula restera fermée au public jusqu’au 1er janvier.

Le ministère israélien de l’Agriculture a indiqué dimanche suspendre la commercialisation des œufs en provenance de ces élevages.

Il a en outre déclaré mettre en place des mesures pour importer des oeufs afin de faire face à une éventuelle pénurie.

Des carcasses de grues jonchent le lac de la réserve de la vallée de Hula, dans le nord d’Israël, le 26 décembre 2021, à la suite d’une épidémie de grippe aviaire. (Crédit : Guy Eilon/Autorité israélienne de la nature et des parcs)

Si le risque de transmission de la grippe aviaire à l’homme est très faible, rappellent les experts de l’Autorité israélienne de la nature et des parcs, la souche virale de type H5N1 peut s’avérer dangereuse si contractée par des humains.

« Elle est fatale pour 36 % à 50 % des personnes infectées », affirme Ohad Hatsofe, écologiste aviaire au sein de l’INPA.

Il est conseillé citoyens de bien cuire les œufs et la viande de volaille avant de manger, d’éviter tout contact avec les oiseaux sauvages ou leurs excréments et d’appeler l’INPA au *3639 s’ils découvrent des traces d’oiseaux malades ou morts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...