Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

À la veille de la trêve, Tsahal détruit 400 tunnels du Hamas et poursuit les combats

La mort du capitaine Liron Snir porte à 69 le nombre de victimes de l'opération terrestre ; la pause de quatre jours dans les combats devrait débuter jeudi à 10 heures

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

De la fumée s'élève au-dessus d'un complexe souterrain alors que Tsahal fait sauter un réseau de tunnels à Beit Hanoun, au nord de Gaza, dans des images diffusées le 19 novembre 2023. (Crédit : Capture d'écran/Kan TV ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)
De la fumée s'élève au-dessus d'un complexe souterrain alors que Tsahal fait sauter un réseau de tunnels à Beit Hanoun, au nord de Gaza, dans des images diffusées le 19 novembre 2023. (Crédit : Capture d'écran/Kan TV ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Avant une pause attendue de plusieurs jours dans les combats, Tsahal a déclaré mercredi matin que ses troupes ont découvert et détruit quelque 400 puits de tunnels terroristes dans la bande de Gaza depuis le début de l’offensive terrestre le mois dernier.

L’armée a également annoncé la mort d’un soldat dans le nord de la bande de Gaza, portant le bilan de l’opération terrestre à 69 morts. Tsahal entend poursuivre ses combats intenses contre les terroristes du Hamas dans le nord de la bande de Gaza jusqu’à l’entrée en vigueur d’une trêve temporaire. Les médias du Hamas et de l’État égyptien ont indiqué que la pause, au cours de laquelle le Hamas doit libérer une cinquantaine d’otages israéliens – des enfants et leurs mères et d’autres femmes – et Israël doit libérer quelque 150 prisonniers de sécurité palestiniens, devait débuter à 10 heures jeudi. CNN a cité un responsable israélien anonyme qui a confirmé ce calendrier.

Entre-temps, des sirènes de roquettes ont retenti à plusieurs reprises dans les villes frontalières de Gaza, mercredi matin et dans l’après-midi.

Tsahal a déclaré mercredi que les troupes de l’unité d’élite d’ingénierie de combat Yahalom ont joué un rôle important dans la démolition des tunnels du Hamas depuis le début des combats il y a un mois. Les entrées des tunnels ont été découvertes au cœur d’infrastructures civiles, notamment des immeubles résidentiels, des écoles, des hôpitaux et d’autres sites.

Tsahal a accusé le Hamas d’utiliser la population palestinienne de Gaza comme bouclier humain en plaçant délibérément ses infrastructures dans l’environnement civil. Ces derniers jours, Israël a révélé l’existence de plusieurs entrées de tunnels à l’intérieur et autour du complexe hospitalier Shifa, dans la ville de Gaza, malgré les démentis répétés du Hamas niant toute activité sous le centre médical.

Mardi, l’armée a rapporté avoir forcé une porte blindée à l’extrémité d’un tunnel du Hamas découvert par les forces la semaine dernière sous l’hôpital al-Shifa. Tsahal a déclaré mercredi que, cette nuit, brigade blindée de réserve Harel a frappé l’infrastructure des tunnels du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, d’où les agents ont ouvert le feu sur les troupes il y a plusieurs jours.

Tsahal a annoncé le décès du Capitaine Liron Snir, 25 ans, qui a été tué en combattant les terroristes du Hamas dans le nord de la bande de Gaza.

Snir, originaire de l’implantation d’Ofra en Cisjordanie, était commandant de peloton au sein du bataillon de reconnaissance de la brigade Golani. Sa mort porte le bilan des opérations terrestres à 69 personnes. L’armée a également annoncé qu’un soldat du bataillon de reconnaissance de la brigade Givati a été grièvement blessé lors des combats.

Cette photo publiée par l’armée le 22 novembre 2023 montre le Cpt. Liron Snir, commandant du bataillon de reconnaissance de la brigade Golani, tué en combattant les terroristes du Hamas dans le nord de la bande de Gaza. (Crédit : armée israélienne)

L’armée a clairement indiqué mercredi matin qu’elle poursuivait ses opérations dans la bande de Gaza, avec des affrontements entre les forces terrestres et les agents du Hamas, et des frappes contre les infrastructures du groupe terroriste, avant l’entrée en vigueur d’une trêve de quatre jours prévue pour jeudi.

Tsahal a indiqué que la 7ème Brigade Blindée a appelé à un certain nombre de frappes aériennes pendant la nuit, contre des sites du Hamas à partir desquels des tirs ont été dirigés vers les troupes. Les troupes de la Brigade d’Infanterie Givati ont mené un raid sur Sheikh Zaid, près de Jabaliya, et ont détruit un certain nombre de postes d’observation du Hamas, selon Tsahal.

Tsahal a indiqué que la 14e brigade blindée de réserve a effectué un raid dans la région de Beit Hanoun et a localisé une cache d’armes à l’intérieur d’une maison. Les forces du 202e bataillon de la brigade des parachutistes ont affronté des agents du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, tuant plusieurs d’entre eux.

Tsahal a déclaré que la 261e brigade de réserve avait identifié un bâtiment dans le nord de Gaza avec des agents du Hamas et des armes à l’intérieur, et l’avait détruit, tuant les personnes qui s’y trouvaient. La marine a également mené des frappes contre des sites du Hamas le long de la côte, y compris un immeuble résidentiel à partir duquel des tireurs d’élite du Hamas ont ouvert le feu sur les forces terrestres, toujours selon Tsahal.

L’accord approuvé par le cabinet israélien lors d’un vote en début de matinée prévoit une trêve de quatre jours ainsi que la libération de 150 prisonniers de sécurité palestiniens en échange de la libération de 50 otages israéliens à Gaza. Des jours supplémentaires pourraient être ajoutés à la trêve en échange de la libération d’un plus grand nombre d’otages.

Un responsable israélien a déclaré à la presse mardi que entraînerait une pause complète des opérations de l’armée israélienne sur le terrain dans la bande de Gaza, et la fin des opérations aériennes israéliennes sur le territoire, sauf dans le nord, où elles ne s’arrêteraient que six heures par jour.

Un jour avant le début prévu de la pause des combats, Tsahal a continué à exhorter les civils de la ville de Jabaliya et du quartier de Shejaiya dans la ville de Gaza, tous deux situés dans le nord de la bande de Gaza, à se déplacer vers le sud pendant le corridor humanitaire quotidien .

L’armée, qui a pénétré de plus en plus loin dans le bastion du Hamas de Jabaliya et qui entrera probablement ensuite dans Shejaiya, a déclaré que le couloir resterait ouvert jusqu’à 16 heures mercredi. L’armée a également annoncé que la pause tactique de mercredi se ferait dans les quartiers Jourat al-Lot et Batn al-Sameen de Khan Younis.

Des soldats israéliens se déploient dans Gaza dans le cadre de l’offensive terrestre contre le Hamas, le 21 novembre 2023. (Porte-parole de Tsahal)

Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, a déclaré mardi que la pression militaire exercée sur le Hamas créait de « meilleures conditions » pour une libération d’otages détenus par le groupe terroriste dans la bande de Gaza, et que cette pression se poursuivrait.

Lors d’une visite dans la bande de Gaza, Halevi a déclaré aux troupes qu’elles faisaient un « excellent travail, c’est vraiment très impressionnant ». Il a toutefois ajouté que « le chemin est encore long ».

« Nous sommes déterminés à suivre cette voie et à apporter un maximum de réalisations. Il s’agit également de démanteler le Hamas – ses capacités militaires et de gouvernance –, d’assurer la sécurité dans la région, dans les communautés de la [zone entourant Gaza], et également de rendre les otages », a déclaré Halevi.

« Toutes ces choses fonctionnent ensemble… La manœuvre crée également de meilleures conditions pour le retour des otages. Cela porte des coups au Hamas, cela crée de la pression, et nous continuerons cette pression », a-t-il ajouté.

Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, s’entretient avec des troupes dans la bande de Gaza, le 21 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Lorsque les combats reprendront après la trêve de quatre jours prévue, Tsahal a indiqué qu’il n’avait pas l’intention de permettre aux Palestiniens de retourner dans le nord de Gaza alors que l’armée étend son offensive terrestre dans la partie sud de la bande de Gaza.

Le Times of Israel a appris que Tsahal envisageait plutôt de diriger la population civile vers des zones éloignées de l’offensive terrestre prévue dans le sud de Gaza, afin de réduire les pertes civiles.

La population pourrait se déplacer dans le sud de Gaza, mais pas vers le nord, selon les sources consultées par le Times of Israel.

Jusqu’à présent, l’armée israélienne a déclaré la petite zone d’al-Mawasi, sur la côte sud de Gaza, comme « zone de sécurité » au milieu de l’offensive terrestre dans le nord et des frappes aériennes à travers la bande.

Les combats à Gaza font rage depuis que 3 000 terroristes du Hamas ont pris d’assaut la frontière avec Israël le 7 octobre, tuant au moins 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et prenant quelque 240 otages. Israël a déclaré la guerre au Hamas en réponse, lançant une campagne aérienne et une offensive terrestre qui vise à renverser le groupe terroriste, qui dirige Gaza depuis 2007, et à obtenir la libération des otages.

Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, affirme que plus de 14 000 personnes ont été tuées à Gaza depuis le début de la guerre, dont au moins 5 500 enfants et 3 500 femmes. Les chiffres fournis par le groupe terroriste ne peuvent être vérifiés de manière indépendante et ne font pas de distinction entre les civils et les agents du Hamas, ni entre les personnes tuées par les frappes aériennes israéliennes et celles tuées par des tirs de roquettes palestiniennes ratés, comme celle qui a touché l’hôpital Al-Ahli en octobre.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.