Arrestation de 2 agents du renseignement palestiniens qui fabriquaient et vendaient des armes
Rechercher

Arrestation de 2 agents du renseignement palestiniens qui fabriquaient et vendaient des armes

Pour réprimer les armes illégales en Cisjordanie, les forces de sécurité ont saisi armes, munitions et équipement

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une perceuse confisquée par les forces de sécurité israéliennes, qui aurait été utilisée pour produire des armes illégales dans le village d'Urif, en Cisjordanie, le 10 juillet 2016. (Crédit : Shin Bet)
Une perceuse confisquée par les forces de sécurité israéliennes, qui aurait été utilisée pour produire des armes illégales dans le village d'Urif, en Cisjordanie, le 10 juillet 2016. (Crédit : Shin Bet)

Les forces israéliennes ont arrêté quatre Palestiniens près de Naplouse dimanche soir, dont deux membres des services de sécurité palestiniens, qui seraient impliqués dans la production et la vente d’armes illégales en Cisjordanie et en Israël, a annoncé le Shin Bet, l’agence de sécurité israélienne.

Plusieurs armes à feu, des munitions et quatre perceuses, qui auraient été utilisées pour fabriquer des armes improvisées, ont également été saisies pendant le raid, qui a eu lieu dans le village d’Urif, au sud de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, a annoncé le Shin Bet.

Pendant le raid, les forces israéliennes ont arrêté Assem Najah Sharif Safadi et Ali Najah Sharif Safadi, habitants d’Urif et officiers du renseignement au sein des services de sécurité de l’Autorité palestinienne (AP), a annoncé le Shin Bet.

Saadi Najah Sharif Safadi, 46 ans, et Najah Assad Najah Safadi, 24 ans, ont également été arrêtés pendant l’opération, a annoncé le service de sécurité.

Les quatre hommes se connaitraient, mais cela n’a pas été confirmé par les forces de l’ordre.

Un pistolet trouvé pendant un raid des forces de sécurité israéliennes à Urif, près de Naplouse, dans le cadre d'une répression des armes illégales en Cisjordanie, le 10 juillet 2016. (Crédit : Shin Bet)
Un pistolet trouvé pendant un raid des forces de sécurité israéliennes à Urif, près de Naplouse, dans le cadre d’une répression des armes illégales en Cisjordanie, le 10 juillet 2016. (Crédit : Shin Bet)

« L’évaluation est que les [suspects] mentionnés ci-dessus ont tiré partie de leurs connexions pour également vendre [des armes] à des revendeurs en Israël », a déclaré le Shin Bet.

Le raid nocturne était une opération commune du Shin Bet, de la brigade régionale de Samarie de l’armée israélienne, de la brigade d’infanterie Nahal, de l’unité d’infiltration Duvdevan et de la division de Samarie de la police israélienne.

En plus des armes automatiques produites localement « Carlo », qui sont librement inspirées de la conception des armes semi-automatiques suédoises Carl Gustav, les forces israéliennes ont trouvé des pistolets et des composants de fusils d’assaut M-16.

« Ce geste fait partie d’un effort actuel contre la production et la vente d’armes en Cisjordanie », a déclaré le Shin Bet.

Morceau d'un fusil d'assaut M-16 trouvé pendant un raid des forces de sécurité israéliennes à Urif, près de Naplouse, dans le cadre d'une répression des armes illégales en Cisjordanie, le 10 juillet 2016. (Crédit : Shin Bet)
Morceau d’un fusil d’assaut M-16 trouvé pendant un raid des forces de sécurité israéliennes à Urif, près de Naplouse, dans le cadre d’une répression des armes illégales en Cisjordanie, le 10 juillet 2016. (Crédit : Shin Bet)

Ces deux dernières semaines, l’AP a également commencé à réprimer les armes illégales à Naplouse et à Jénine, suite à un certain nombre de conflits internes qui ont fait plusieurs morts en Cisjordanie, a annoncé lundi le site d’informations palestinien Maan.

Cependant, le Shin Bet a démenti tout lien ou toute collaboration entre Israël at les forces palestiniennes pour cet effort de répression.

L’arme semi-automatique de type Carlo a été la plaie des forces de l’ordre israéliennes pendant les violences récentes en Cisjordanie et en Israël. L’arme facilement produite mais mortelle a été utilisée dans de nombreuses attaques palestiniennes contre des civils ou des forces de sécurité israéliennes pendant la dernière année.

Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'un attentat terroriste au marché Sarona de Tel Aviv, le 8 juin 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d’un attentat terroriste au marché Sarona de Tel Aviv, le 8 juin 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le mois dernier, deux cousins du village de Yatta ont ouvert le feu dans un restaurant de Tel Aviv avec de telles armes, tuant quatre personnes et en blessant plus d’une dizaine, avant qu’ils ne soient arrêtés.

Le Carlo, souvent pleinement automatique, peut être créé depuis seulement une conduite d’eau et certains outils basiques, comme les types de perceuses saisies pendant le raid de dimanche soir.

Ailleurs en Cisjordanie, des soldats israéliens ont arrêté sept autres Palestiniens pendant la nuit, dont six pour des jets de pierre ou des participations à des manifestations violentes et un pour des raisons non divulguées, a déclaré l’armée.

L’armée israélienne mène actuellement une chasse à l’homme dans le sud de la Cisjordanie à la recherche d’un homme armé qui a ouvert le feu contre une voiture israélienne sur une route entre des implantations samedi soir, blessant légèrement un homme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...