Arrestation d’un violeur en série qui a fait des dizaines de victimes
Rechercher

Arrestation d’un violeur en série qui a fait des dizaines de victimes

L'homme, ancien employé d'une entreprise de relations publiques et qui travaille dorénavant dans un séminaire religieux pour filles de Jérusalem, est actuellement en détention

Une victime de viol. Illustration. (Crédit : Shutterstock)
Une victime de viol. Illustration. (Crédit : Shutterstock)

La police de Jérusalem a indiqué avoir arrêté un homme soupçonné « de dizaines de cas de viols et d’agressions sexuelles graves contre des femmes dans le cadre de son travail. »

Lundi, la porte-parole de la police Luba Samri a indiqué que les forces de l’ordre avaient été mises sur la piste du violeur présumé par une organisation à but non-lucratif qui travaille avec des victimes d’agressions sexuelles. Toutes les femmes travaillaient dans une entreprise de relations publiques gérée par le suspect, et elles ont toutes affirmé avoir vécu différents types d’agressions sexuelles de sa part.

Une enquête sous couverture de deux semaines a permis de réunir les preuves dont la police avait besoin pour arrêter le suspect, un habitant de Jérusalem de 30 ans, a indiqué la porte-parole.

Parmi les agressions, des extorsions et des menaces, notamment des menaces faites à certaines femmes pratiquantes qu’il aurait violé de révéler le viol à leurs époux et aux rabbins de leurs communautés si elles ne continuaient pas à lui accorder leurs faveurs sexuelles.

La déclaration de la police a ajouté que l’homme avait quitté l’entreprise de relations publiques et qu’il travaillait dorénavant au sein d’un séminaire religieux pour filles à Jérusalem.

Sa détention a été prolongée jusqu’à dimanche, et la cour de district de Jérusalem a approuvé lundi les perquisitions du domicile et du bureau de l’homme. La police a fait savoir qu’elle continuait à rechercher des victimes et a vivement recommandé aux femmes qui auraient subi des agressions de cet homme, dont l’identité n’a pas été diffusée, à venir porter plainte au commissariat de police de Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...