Aucun responsable israélien aux funérailles de l’ado tué par un tir égyptien à la frontière
Rechercher

Aucun responsable israélien aux funérailles de l’ado tué par un tir égyptien à la frontière

Des représentants de la Défense et du Premier ministre auraient dû “présenter leurs respects”, selon un proche de Nimer Bassem Abu Amar

Nimer Bassem Abu Amar, bédouin israélien de 15 ans qui a été tué à la frontière égyptienne alors qu'il travaillait comme sous-traitant pour le ministère de la Défense le 25 octobre 2016. (Crédit : autorisation)
Nimer Bassem Abu Amar, bédouin israélien de 15 ans qui a été tué à la frontière égyptienne alors qu'il travaillait comme sous-traitant pour le ministère de la Défense le 25 octobre 2016. (Crédit : autorisation)

Les funérailles de Nimer Bassem Abu Amar, l’adolescent de 15 ans qui a été tué mardi pendant qu’il travaillait sur la clôture de la frontière égyptienne, ont eu lieu mercredi.

Aucun représentant du bureau du Premier ministre ou de ministère de la Défense n’était présent, ont déclaré ses proches.

« Pourquoi personne n’est-il venu à la cérémonie ? », a demandé l’un des proches d’Abu Amar sur la Deuxième chaîne.

« Ils auraient dû venir et présenter leurs respects. »

Le cabinet de Reuven Rivlin a indiqué qu’il se rendra jeudi chez la famille de Nimer Bassem Abu Amar, de Lakiya, un village à dominance bédouine dans le sud d’Israël.

Le ministère de la Défense a annoncé que des représentants visiteraient la tente de deuil, en coordination avec la famille Abu Amar.

Mercredi, l’armée israélienne avait annoncé que Nimer avait été abattu par un membre de l’armée égyptienne en raison d’une « erreur d’identification ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...