Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

Biden espère encore un accord otages contre trêve temporaire avant le Ramadan – mais « nous n’y arriverons peut-être pas »

Le président américain a indiqué que ses équipes travaillaient "très dur" pour tenter de conclure un accord avant le début du mois sacré du Ramadan, qui débute dans un peu plus d'une semaine

Le président américain Joe Biden s'avance vers les journalistes avant d'embarquer à bord de Marine One, à la Maison Blanche, à Washington, le 1er mars 2024. (Crédit : AP Photo/Andrew Harnik)
Le président américain Joe Biden s'avance vers les journalistes avant d'embarquer à bord de Marine One, à la Maison Blanche, à Washington, le 1er mars 2024. (Crédit : AP Photo/Andrew Harnik)

Le président américain Joe Biden a déclaré vendredi qu’il « espérait » qu’un accord prévoyant une pause dans la guerre qui oppose Israël au Hamas et la remise en liberté d’otages kidnappés en Israël lors de l’attaque meurtrière du 7 octobre soit conclu avant le Ramadan – reconnaissant toutefois qu’une telle perspective restait difficile à atteindre pour le moment.

« Je l’espère et nous travaillons réellement très dur à ce sujet. Nous n’y sommes pas encore », a-t-il dit devant les journalistes à la Maison Blanche lorsqu’il lui a été demandé s’il pensait qu’un accord pourrait être finalisé avant le Ramadan – qui commencera, cette année, le 10 ou le 11 mars en fonction du calendrier lunaire.

« On y arrivera mais nous n’y sommes pas encore », a ajouté Biden, sans donner de détails, alors qu’il se dirigeait vers son hélicoptère pour partir passer le week-end à Camp David, lieu de villégiature des présidents américains.

Biden avait indiqué, au début de la semaine, qu’il espérait la conclusion d’un accord entre les belligérants dès lundi – un accord qui prévoirait une pause de six semaines dans les combats opposant Israël et le Hamas contre la remise en liberté de certains otages. Il est toutefois revenu sur ce calendrier alors que les intermédiaires entre les deux parties, notamment les États-Unis, l’Égypte et le Qatar, continuent à œuvrer en faveur de la finalisation d’un accord.

Israël et le Hamas – qui ont tous deux envoyé des délégations au Qatar, cette semaine, pour travailler sur les détails d’une trêve potentielle de 40 jours – ont fait savoir qu’il y avait encore d’immenses désaccords entre eux et les médiateurs qataris déclarent qu’aucune avancée n’avait été enregistrée dans ce contexte.

Selon le site d’information Axios, Israël a indiqué, vendredi, que l’État juif ne participera pas à de nouveaux pourparlers avant d’avoir eu la liste des otages détenus par le Hamas qui sont encore en vie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.