Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Des centaines de personnes manifestent contre les Chrétiens près du mur Occidental

La manifestation violente, à laquelle a participé le maire adjoint de Jérusalem souligne les tensions théologiques qui pèsent sur le partenariat politique entre les deux mouvements

Des activistes juifs se heurtant à la police lors d'une manifestation contre une conférence de chrétiens devant le Centre Davidson, à Jérusalem, en Israël, le 28 mai 2023. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)
Des activistes juifs se heurtant à la police lors d'une manifestation contre une conférence de chrétiens devant le Centre Davidson, à Jérusalem, en Israël, le 28 mai 2023. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)

Des chrétiens qui priaient dimanche dans un parc archéologique situé en bordure du mur Occidental ont été accueillis par des centaines de manifestants juifs, dont l’adjoint au maire controversé de Jérusalem, qui les ont sommés de quitter les lieux.

Les manifestants répondaient à un appel à la prière lancé par des chrétiens évangéliques au centre Davidson, situé au sud du mur Occidental et donnant accès à une partie du lieu saint juif.

L’incident souligne les tensions dans les relations entre les nationalistes religieux israéliens et les chrétiens évangéliques, qui soutiennent politiquement et financièrement Israël ainsi que les objectifs stratégiques des nationalistes religieux, mais qui divergent radicalement d’eux sur le plan théologique.

Sur les sites Internet chrétiens, y compris celui consacré à la promotion de ce rassemblement de prière, l’événement a été décrit comme promouvant la sauvegarde de Jérusalem et le « dessein de Dieu pour Israël ».

Les participants au rassemblement, qui clôturait une période de 21 jours de jeûne et de prière organisée par l’International House of Prayer de Kansas City, un mouvement évangélique, ont été invités à servir de « gardiens des murs » de la ville.

Lors de la cérémonie de prière, à laquelle ont participé plusieurs centaines de fidèles, la police a bousculé certains manifestants, dont le maire-adjoint de Jérusalem, Aryeh King, pour laisser passer les fidèles.

Des vidéos de la manifestation montrent les services de police en train de repousser les manifestants tandis que d’autres individus passent devant les manifestants en direction de la partie du Centre Davidson où un segment du mur Occidental est accessible.

On peut entendre les manifestants crier « Missionnaires, dehors ».

Au moins une porte vitrée du Centre Davidson a été brisée et au moins une personne a été arrêtée au cours des affrontements. Le Centre Davidson est un parc archéologique adjacent à la zone de prière mixte, au sud de la place centrale du mur Occidental, qui sert actuellement d’espace de prière sans restriction pour les Juifs non orthodoxes.

Interrogé sur l’incident, le ministère des Affaires étrangères a déclaré qu’il condamnait « toute atteinte à la liberté de religion et de culte à Jérusalem » et toute attaque contre des personnalités religieuses dans la ville. Le communiqué ajoute que l’État d’Israël considère ces libertés dans la capitale, « qui est sacrée pour les Juifs, les chrétiens et les musulmans, comme une valeur centrale dans le tissu de la vie de la ville ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu entretient des liens étroits avec les leaders évangéliques, notamment le pasteur John Hagee, qui a déclaré l’année dernière qu’il envoyait les « prières de Dieu » au dirigeant israélien « pour le reste de sa vie ». Mais la coalition de Netanyahu pourrait mettre à l’épreuve cette relation, étant donné l’hostilité manifestée à l’égard des chrétiens et du culte chrétien par certains membres des cinq partis religieux de la coalition, situés à la droite du Likud du Premier ministre.

Des activistes juifs se heurtent à la police lors d’une manifestation contre une conférence de chrétiens devant le Centre Davidson à Jérusalem, Israël, le 28 mai 2023. (Crédit : Arie Leib Abrams/ Flash90)

En mars, un certain nombre de groupes chrétiens sionistes ont exprimé leur indignation face à la proposition de loi d’un membre de la coalition qui aurait rendu le prosélytisme religieux passible d’une peine de prison, ce qui a contraint Netanyahu à désavouer publiquement cette initiative.

King, qui appartient à Meuhadim, une faction d’extrême droite du conseil municipal de Jérusalem, a été filmé en train de crier « Missionnaires rentrez chez vous » avec d’autres personnes lors de l’événement de prière. Dans une déclaration sur l’incident, il a félicité les manifestants et a décrit leur action comme étant dirigée contre le prosélytisme chrétien, l’événement de prière et la décision de l’autoriser par la Compagnie pour la Reconstruction et le Développement du Quartier Juif dans la Vieille Ville de Jérusalem, qui est responsable du Centre Davidson.

Arieh King, membre du conseil municipal de Jérusalem, dans le quartier de Yemin Moshe à Jérusalem, le 17 mai 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Il a condamné ceux qui ont autorisé « des missionnaires chrétiens à organiser un culte et une cérémonie chrétiens destinés à préparer un effort missionnaire dirigé vers les résidents israéliens », a-t-il écrit. « Il s’agit d’une protestation digne et juste contre une entreprise gouvernementale qui a autorisé cela, et contre les missionnaires. En ce qui me concerne, faites savoir à tous les missionnaires qu’ils ne sont pas les bienvenus sur la terre d’Israël. »

Le culte chrétien à Jérusalem profite à l’économie israélienne grâce aux centaines de milliers de pèlerins qui s’y rendent chaque année, sans compter l’influence positive sur les relations d’Israël avec les pays et peuples de sensibilité chrétienne.

Un porte-parole d’Emek Shaveh, une organisation à but non lucratif qui dit s’opposer à « l’instrumentalisation de l’archéologie et du patrimoine dans le conflit israélo-palestinien », a écrit sur Twitter que les actions des manifestants « sont ce à quoi ressemblent la suprématie juive et la judaïsation de Jérusalem ».

L’International House of Prayer de Kansas City, dans l’article de son site web consacré à l’événement, ne mentionne aucune tentative de convertir les Juifs au christianisme. Mais la page annonçant l’événement contenait un article recommandé intitulé « Jews Come Home to Jesus », du pasteur John Piper, qui écrivait qu’une « priorité est donnée au peuple juif dans la mission chrétienne ».

Selon un article de Haaretz datant de 2018, les chrétiens évangéliques ont levé ces dernières années plus de 60 millions de dollars pour des projets en Cisjordanie uniquement. En 2017, le tourisme évangélique en Israël a représenté au moins 440 000 arrivées en Israël.

David Franzose, un guide touristique actif sur Twitter et qui a publiquement soutenu Netanyahu, a abordé cet aspect de la relation avec les chrétiens évangéliques en réagissant à l’incident de dimanche.

« Je vois ce qui se passe au centre Davidson à Jérusalem : Une émeute de hooligans, dont le maire adjoint, Arieh King », a écrit Franzose sur Twitter. « Je m’adresse à vous en tant que guide touristique qui travaille avec les chrétiens. Et je vous dis publiquement que vous êtes un imbécile qui cause d’énormes dégâts. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.