Des dizaines de voitures palestiniennes endommagées au nord de la Cisjordanie
Rechercher

Des dizaines de voitures palestiniennes endommagées au nord de la Cisjordanie

Des attaques de haine présumée ont également eu lieu à Jérusalem-Est, où les mots "Plus jamais de terrorisme arabe" ont été écrits à la bombe sur un camion

Une voiture palestinienne sur laquelle une étoile de David a été peinte dans la ville d'Urif, dans le nord de la Cisjordanie, le 23 novembre 2018 (Autorisation)
Une voiture palestinienne sur laquelle une étoile de David a été peinte dans la ville d'Urif, dans le nord de la Cisjordanie, le 23 novembre 2018 (Autorisation)

Les Palestiniens de deux villages du nord de la Cisjordanie ont annoncé vendredi que des douzaines de voitures avaient été endommagées pendant la nuit, avec également des graffitis peints à la bombe sur des surfaces variées dans ce qui serait une série d’attaques commises par des habitants d’implantations extrémistes présumés.

Dans le village d’Asira al-Qibliya, près de Naplouse, deux Israéliens sont entrés pendant la nuit et ils ont crevé les pneus de douze voitures environ, ont raconté les Palestiniens au groupe des droits de l’Homme Yesh Din. Les vandales ont également peint une étoile de David aux côtés du slogan « Combattez l’ennemi, pas l’ami », a fait savoir le groupe.

A Hawara, situé à proximité, les pneus de 13 voitures ont été crevés et des graffitis de haine ont été inscrits sur les murs d’une école, notamment le slogan « Evacuation de Yitzhar = prix à payer ».

Yitzhar est une implantation située à proximité dont certains résidents ont été liés à des attaques extrémistes contre les Palestiniens. « Prix à payer » est un slogan qui a été utilisé, ces dernières années, par des Israéliens d’extrême-droite pour justifier leurs agressions anti-palestiniennes. L’expression se réfère aux attaques commises en représailles à des attentats terroristes ou à des actions gouvernementales considérées comme hostiles envers le mouvement pro-implantation.

Les résidents palestiniens de la région de Naplouse sont les cibles fréquentes de telles agressions.

De plus, la police a ouvert une enquête vendredi matin après que les pneus de plusieurs véhicules ont été crevés à Jérusalem-Est.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...