Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Des élus Likud appellent à l’assouplissement des conditions de détention de Ben-Uliel

Ronen Bar accepte que le terroriste condamné à perpétuité pour l'attentat à la bombe de Douma en 2015 puisse être transféré dans l'aile religieuse pour les offices des fêtes, pas plus

Amiram Ben-Uliel, condamné pour l'incendie criminel de Duma en juillet 2015, au cours duquel trois membres de la famille Dawabsha ont été tués, assistant à une audience sur son appel, à la Cour suprême de Jérusalem, le 7 mars 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Amiram Ben-Uliel, condamné pour l'incendie criminel de Duma en juillet 2015, au cours duquel trois membres de la famille Dawabsha ont été tués, assistant à une audience sur son appel, à la Cour suprême de Jérusalem, le 7 mars 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un groupe de députés de la coalition a appelé mercredi à assouplir les conditions de détention d’un extrémiste de droite condamné pour avoir tué trois membres d’une famille palestinienne, dont un bébé de 18 mois, lors d’un incendie criminel en 2015.

Les 14 membres de la Knesset, dont plus de la moitié appartiennent au Likud, le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu, ont lancé leur appel au nom d’Amiram Ben-Uliel au chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, Ronen Bar, estimant qu’il était détenu « dans les conditions d’incarcération les plus difficiles de l’État d’Israël ».

Ben Uliel a été condamné à trois peines de prison à vie plus 20 ans pour l’attentat meurtrier à la bombe incendiaire dans le village de Douma, en Cisjordanie, au cours duquel Riham et Saad Dawabsha ont été tués avec leur fils de 18 mois, Ali Saad. Seul le fils aîné du couple, Ahmed, a survécu à l’attaque terroriste, avec de terribles brûlures ; il avait 5 ans à l’époque.

Ben-Uliel a été reconnu coupable en 2020 de trois chefs d’accusation de meurtre, de deux chefs d’accusation de tentative de meurtre, d’incendie criminel et de conspiration en vue de commettre un crime à motivation raciale, dans le cadre d’un « acte terroriste ».

Dans la lettre adressée à Bar, les députés de la coalition demandent que Ben-Uliel soit instamment transféré de l’isolement à une aile de la prison réservée aux condamnés religieux, considérée comme offrant de meilleures conditions.

Ils ont demandé que cette mesure reste en vigueur « au moins » pendant les prochaines fêtes du Nouvel an juif, qui commencent cette année ce vendredi au coucher du soleil et se poursuivent jusqu’à la première semaine d’octobre.

« Son état mental s’est récemment détérioré en raison de l’isolement continu. Sa santé – mentale et physique – est très préoccupante », ont écrit les législateurs dans leur lettre.

« Il n’y a aucune raison de le traiter avec une inégalité scandaleuse, étant donné qu’ils ne traitent pas de la sorte les prisonniers de sécurité condamnés à perpétuité pour des actes de meurtre brutaux », ont-ils ajouté, en faisant référence aux condamnés pour terrorisme palestinien.

Saad et Riham Dawabsha, et leur bébé Ali. (Crédit : Capture d’écran de la Douzième chaîne)

Parmi les signataires figurent les députés du Likud Nissim Vaturi, Tally Gotliv, Keti Shitrit, Ariel Kallner, Eliyahu Revivo, Etty Atia, Avichay Buaron et Amit Halevy, ainsi que Limor Son Har-Melech, Zvika Fogel et Yitzhak Kroizer d’Otzma Yehudit, Yitzhak Pindrus de Yahadout HaTorah, Michal Woldiger, de HaTzionout HaDatit, et Yosef Taieb du Shas.

Au bas de la lettre, à côté des noms des députés, figure un tampon indiquant « justice pour Amiram ».

D’autres législateurs ont également soutenu l’initiative.

« Je n’ai pas signé [la lettre], mais je pense qu’il y a une injustice », a déclaré le député Zvi Sukkot (HaTzionout HaDatit) au site d’information Ynet. « Je pense qu’il y a un problème avec cette condamnation. »

Plusieurs des signataires ont également rédigé une lettre similaire le mois dernier.

Le dernier appel a été lancé alors que la Douzième chaîne a rapporté que Bar a envoyé une lettre mercredi à Netanyahu et au ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, qui dirige Otzma Yehudit, disant que Ben-Uliel ne pouvait pas être déplacé dans un autre service « au vu de l’influence qu’il devrait avoir sur les autres ».

« Même après son emprisonnement, Ben-Uliel a continué à être en contact avec des agents extrémistes et il sert de modèle à imiter », a écrit Bar.

Bar a noté que bien que l’agence de sécurité s’oppose au transfert permanent de Ben-Uliel dans une autre aile de la prison, il ne s’oppose pas à son déplacement pour Rosh HaShana ou Yom Kippour, ni à ce qu’il assiste à des cours donnés par des rabbins.

Le chef du Shin Bet a également déclaré que l’agence et l’administration pénitentiaire israélienne avaient récemment envisagé de transférer un autre prisonnier juif dans la cellule de Ben-Uliel, mais que les candidats potentiels avaient « exprimé des réserves à ce sujet et demandé à ne pas être placés » dans cette cellule.

Ronen Bar, chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, lors de la Cyber Week, à l’Université de Tel Aviv, le 27 juin 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Le mois dernier, lors d’une manifestation, un influent rabbin nationaliste a demandé la libération de Ben-Uliel. Les manifestations se sont largement concentrées sur l’idée que ses aveux ont été obtenus en utilisant ce que le Shin Bet appelle des « mesures spéciales » – décriées comme de la torture par Ben-Uliel et par les groupes de défense des droits de l’Homme.

L’incendie au domicile de la famille Dawabsha, considéré comme l’un des actes de terrorisme juif les plus brutaux de ces dernières années, a engendré des promesses officielles de répression de l’extrémisme juif en Cisjordanie. Or, les critiques affirment que de nombreux terroristes juifs agissent toujours en toute impunité, et encore plus sous l’actuel gouvernement le plus à droite de l’histoire du pays.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.