Des livres volés aux communautés juives polonaises durant la Deuxième guerre mondiale donnés à une fondation
Rechercher

Des livres volés aux communautés juives polonaises durant la Deuxième guerre mondiale donnés à une fondation

La plus grande partie des ouvrages provient des anciennes collections du séminaire théologique juif de la fondation Fränkel à Wroclaw

Des livres restaurés de la Bibliothèque de la Grande Synagogue de Florence exposés. (Crédit : Fondation du Patrimoine Culturel Juif italien)
Des livres restaurés de la Bibliothèque de la Grande Synagogue de Florence exposés. (Crédit : Fondation du Patrimoine Culturel Juif italien)

Environ 33 livres rares volés durant la Deuxième guerre mondiale à des communautés juives vivant dans la Pologne d’aujourd’hui ont été donnés à la Fondation pour la Préservation du Patrimoine juif en Pologne.

Des représentants de la Bibliothèque centrale et régionale de Berlin du Centre Judaicum ont conjointement offert les livres à la directrice de la Fondation, Monika Krawczyk.

La majorité de ces ouvrages provient des anciennes collections du séminaire théologique juif de la fondation Fränkel à Wroclaw.

Le livre le plus ancien, publié en 1644, est signé par le théologien juif allemand David Rosin, qui y a vécu de 1823 à 1894.

Il y a également deux livres de la collection de la Grande Synagogue de Varsovie : « Manuel de la littérature de 1833 » et une lettre pastorale de 1785. L’un des livres provient de la synagogue de Legnica et est un ouvrage de fiction.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...