Rechercher

Des médecins retirent le tissu cérébral du nez d’une enfant et évitent un « drame »

L'enfant présentait une marque sur le nez, a priori sans gravité, mais la mère s'est renseignée et a découvert qu'il s'agissait de tissu cérébral et que le crâne devait être scellé

Mekrit Malachi avec ses parents (à gauche) et le Dr Nevo Margali du centre hospitalier Shaare Zedek (Crédit :  hôpital Shaare Zedek).
Mekrit Malachi avec ses parents (à gauche) et le Dr Nevo Margali du centre hospitalier Shaare Zedek (Crédit : hôpital Shaare Zedek).

Une petite fille israélienne se remet d’une opération rare qui a été pratiquée après que les médecins ont constaté qu’une partie de son tissu cérébral avait glissé vers son nez, lui faisant courir le risque d’une infection « catastrophique ».

Les parents de la petite fille de deux ans, originaires de Kiryat Malachi, ont été stupéfaits lorsqu’ils ont examiné la marque bleue proéminente qui se trouvait depuis toujours sur l’arête de son nez et qu’ils ont appris qu’il s’agissait de tissu cérébral. Et ils ont été inquiets d’apprendre que cela signifiait qu’une infection nasale pouvait rapidement se propager au cerveau, provoquant une méningite et pouvant mettre sa vie en danger.

« Nous avons vu qu’il y avait quelque chose sur le nez, mais nous n’imaginions pas que ce qui était coincé là, c’était du cerveau », a déclaré sa mère. « Quand on nous a annoncé la nouvelle, nous avons été choqués. Nous avons maintenant l’impression d’avoir reçu la santé de notre fille comme un cadeau, et nous en sommes reconnaissants. »

Les encéphalocèles sont des anomalies rares du tube neural qui se produisent lorsque le canal qui relie le cerveau et la moelle épinière ne se ferme pas complètement pendant la grossesse. Ils se présentent sous la forme de protubérances sur le visage, le nez ou à l’arrière du crâne, et sont normalement remarqués et retirés immédiatement après la naissance.

Imagerie médicale de la tête de Mekrit Malach, à gauche avant le retrait du tissu cérébral de son nez, et à droite, après l’opération. (Crédit : hôpital Shaare Zedek)

Les médecins de ville ne soupçonnaient pas que la marque sur le nez de la fillette correspondait à une encéphalocèle. Comme elle a toujours été en bonne santé et pleine de vie, les médecins n’ont pas prêté attention à cette marque. Mais la mère voulait en savoir plus et s’est rendue chez des spécialistes.

Lorsque la fillette a eu deux ans, sa mère l’a emmenée passer des examens d’imagerie au centre hospitalier Shaare Zedek de Jérusalem. Les experts du département de neurochirurgie, en collaboration avec les experts du département de radiologie diagnostique, ont découvert qu’un changement structurel congénital avait fait glisser une partie du tissu cérébral et du liquide de la petite fille dans la cavité nasale.

Le Dr Nevo Margalit, le médecin de Shaare Zedek qui a pratiqué l’opération et qui en publie les détails, a déclaré que la patiente se rétablissait bien après un contrôle post-opératoire de trois mois et a expliqué que la procédure consistait à sceller le crâne.

« Lors de l’opération, le crâne a été ouvert et nous avons, en gros, mis un bouchon dans le trou au fond du crâne. En d’autres termes, nous avons fermé le plancher du crâne, où il y avait eu une rétention, empêchant le passage des tissus à l’intérieur ou à l’extérieur », a-t-il déclaré.

« Ce qui est important, c’est que cela empêche l’infection de pénétrer dans le cerveau. Le nez n’est pas un endroit stérile et sans cette opération, il pourrait y avoir une infection catastrophique », a-t-il déclaré.

« Si la petite fille n’avait pas été diagnostiquée, l’infection de la cavité nasale aurait pu, avec le temps, se développer dans la zone du cerveau et provoquer une méningite. Heureusement, elle a été diagnostiquée, et elle se remet maintenant bien de l’opération et reprend une routine normale », a expliqué le docteur Margalit.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.