Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Détroit : La police enquête sur un homme qui s’autoproclame « haïsseur de Juifs »

L'épouse du rabbin de la Congrégation Beth Shalom affirme que l'homme a crié "comment ça va, tueur de bébés" entre autres insultes, avant de lancer une paire de gants de travail

La congrégation Beth Shalom, à Oak Park, dans le Michigan. (Crédit : Detroit Jewish News via JTA)
La congrégation Beth Shalom, à Oak Park, dans le Michigan. (Crédit : Detroit Jewish News via JTA)

JTA – La police a ouvert une enquête après que des témoins ont déclaré qu’un homme qui affirmait « haïr les Juifs » s’est dirigé vers une synagogue de la région de Détroit, a proféré des insultes antisémites à l’adresse de deux personnes qui se trouvaient à l’extérieur du bâtiment et a lancé une paire de gants de travail sur l’une d’entre elles.

L’incident survenu à Oak Park, dans le Michigan, a commencé jeudi vers 9 heures, lorsque la police a déclaré dans un communiqué qu’un homme blanc « aux cheveux noirs épais et à la longue barbe sombre » conduisant un SUV Chevrolet s’était arrêté sur le parking de la Congrégation Beth Shalom. Alicia Nelson et son époux, le rabbin émérite David Nelson, 85 ans, se sont arrêtés au bureau de la synagogue et Alicia est sortie pour entrer dans le bâtiment.

Selon le Detroit Jewish News, le conducteur de la voiture a ensuite crié à Alicia : « Comment ça va, tueuse de bébés ? » et a hurlé « P.tain de P.te ! » en quittant le parking de la synagogue et en se garant dans le parking d’un centre de la petite enfance situé à proximité.

Une autre femme juive, employée de la synagogue, s’est rapidement arrêtée sur le parking de la synagogue, après quoi le conducteur est revenu.

« Quand il l’a vue s’arrêter, il s’est garé à côté d’elle et a crié quelque chose à propos des Palestiniens et de Gaza et a dit “Je suis fier de haïr les Juifs” et lui a jeté quelque chose », a expliqué Alicia Nelson à la chaîne de télévision Fox 2 Detroit. David Nelson a ajouté : « Il voulait avoir une deuxième chance avec quelqu’un qui était juif. »

Les Nelson ont déclaré à Fox qu’ils avaient pu constater que l’objet était mou, et Oak Park Public Safety a déclaré dans son communiqué que l’objet lancé par le conducteur était une paire de gants de travail enveloppés dans du plastique.

Cette altercation est la dernière d’une série de manifestations antisémites qui ont visé des institutions juives depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, à la suite de l’assaut barbare perpétré par le groupe terroriste palestinien le 7 octobre. Des synagogues ont été vandalisées et ont fait l’objet d’une série de fausses alertes à la bombe au cours des derniers mois.

Mais un responsable de synagogue a également mis en garde contre l’exagération de l’incident.

« Nous avons essayé d’éviter que cela ne devienne plus que ce que c’est, c’est-à-dire un fou dans une voiture qui crie par la fenêtre », a déclaré Howard Fridson, président de la Congrégation Beth Shalom, au Detroit Jewish News. « Il est malheureux que la situation dans le monde ait donné naissance à ces sentiments, mais nous savons qu’ils existent. J’espère que cette histoire s’arrêtera là. »

Le lieutenant de police d’Oak Park, Ryan Bolton, a déclaré au Detroit Free Press que l’enquête ne suggérait pas que le suspect ait explicitement mentionné Gaza ou les Palestiniens.

Le maire, Erik Tungate, a condamné l’incident.

« Il n’y a pas de place pour les cas de haine ou de violence dans notre communauté et je suis fier de la diligence avec laquelle notre équipe de sécurité publique travaille pour assurer la sécurité de tous les habitants d’Oak Park », a-t-il déclaré dans un communiqué. « Notre diversité est notre plus grande force et nous continuerons à la protéger. »

Les Nelson ont déclaré que, bien qu’ils n’aient pas été blessés physiquement, l’incident les a bouleversés.

« Nous n’avons été ni physiquement agressés, ni physiquement menacés », a déclaré Alicia à Fox 2 Detroit. « C’est évidemment quelque chose que nous devons dire – ‘Dieu merci’. »

« C’est très, très déconcertant et tragique. Il y a plus d’antisémitisme que je n’en ai vu dans toute ma vie, et je ne suis pas jeune », a ajouté David.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.