Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Deux hommes plaident coupables pour l’agression d’un homme juif à New York en 2021

Sévèrement battu alors qu’il se rendait à un rassemblement pro-israélien pendant le conflit avec Gaza, Joey Borgen estime les peines prononcées contre ses agresseurs trop légères

Joseph Borgen montre ses blessures après avoir été battu par une foule pro-palestinienne dans les rues de New York (Capture d’écran)
Joseph Borgen montre ses blessures après avoir été battu par une foule pro-palestinienne dans les rues de New York (Capture d’écran)

New York Jewish Week via JTA – Deux hommes ont plaidé coupable, cette semaine, pour l’agression de Joey Borgen, un homme juif brutalement passé à tabac, en 2021, alors qu’il se rendait à un rassemblement pro-israélien à Manhattan.

Waseem Awawdeh, l’un des cinq hommes qui lui ont asséné coups de poing, de pied, de béquilles et gaz poivre, a plaidé coupable mardi pour tentative d’agression au deuxième degré, crime de haine et détention criminelle d’une arme au quatrième degré.

Le bureau du procureur du district de Manhattan l’a confirmé à la New York Jewish Week.

L’information a été relayée par le Jewish Insider.

Le passage à tabac, qui s’est produit au moment d’un regain d’antisémitisme provoqué par la guerre d’Israël avec le Hamas, en 2021, à Gaza, avait attiré l’attention de tout le pays.

La bataille judiciaire qui a suivi a suscité de vives critiques de la part de militants de la communauté juive new yorkaise estimant que le procureur, Alvin Bragg, faisait preuve de trop de clémence envers Awawdeh.

Ce mois-ci, le père de Borgen, Barry, a été invité par la commission judiciaire de la Chambre, dirigée par les Républicains, pour témoigner lors d’une audience à New York sur Bragg et les crimes violents à Manhattan.

Le bureau de Bragg a fait savoir qu’Awawdeh purgera 18 mois de prison consécutifs – 12 pour tentative de voies de fait et 6 pour détention criminelle – et que sa condamnation sera prononcée le 13 juin prochain.

Un autre accusé, Faisal Elezzi, a plaidé coupable de tentative d’agression au troisième degré et de crime de haine, lundi. Sa condamnation à trois ans de probation sera prononcée le 8 juin et il devra suivre des programmes de lutte contre les préjugés.

Awawdeh et Elezzi ont dû présenter des excuses publiques.

La peine d’Awawdeh est plus longue que l’accord de plaidoyer de six mois que Bragg lui aurait proposé il y a plusieurs mois, et qui avait choqué Borgen, ses proches et des organisations juives, qui exigeaient une peine plus lourde.

Borgen a fait savoir à la New York Jewish Week qu’il n’était toujours pas « satisfait » des peines infligées, qui, selon lui, manquent de sévérité. Il a rappelé qu’Awawdeh aurait dit qu’il « le referait ».

Illustration : Des manifestants pro-palestiniens attaquent des clients juifs dans des restaurants de Manhattan, le 20 mai 2021. (Capture d’écran/Twitter)

Borgen portait une kippa et se rendait à une manifestation pro-israélienne, le jour où le Hamas et Israël annonçaient le cessez-le-feu après 11 jours de conflit, lorsqu’il a été attaqué en pleine rue, dans Midtown, le 20 mai 2021 par cinq personnes. Awawdeh et Elezzi se trouvaient parmi eux.

Awawdeh aurait crié « sale juif » en frappant Borgen, qui a été hospitalisé et a dû être opéré du poignet.

Une bataille judiciaire de deux ans s’en est suivie. Les procureurs de Manhattan ont déclaré dans un communiqué que « la haine antisémite n’avait pas sa place à Manhattan ».

« Suite à une enquête approfondie de nos services, les accusés ont plaidé coupable de crime de haine et présenté leurs excuses », indique le communiqué.

« Nous continuerons à demander des comptes aux autres accusés, qui encourent une lourde peine de prison s’ils sont reconnus coupables. »

L’affaire Borgen est l’une des rares plaintes pour crimes de haine enregistrées à Manhattan.

Selon les statistiques de la police new-yorkaise, les commissariats de l’arrondissement ont reçu 241 plaintes pour crimes haineux en 2022 et procédé à 118 arrestations.

Le bureau de Bragg a déclaré au New York Jewish Week que 92 crimes haineux avaient fait l’objet de poursuites judiciaires à Manhattan l’an dernier. Fin mars, son bureau traitait 20 affaires de crimes haineux liés à l’antisémitisme au titre de cette année.

Des informations publiées l’année dernière par The City, un média local, avaient révélé que la plupart des accusations de crimes haineux étaient abandonnées avant le prononcé des condamnations.

La prochaine audience des trois autres accusés – Mohammed Othman, Mohammed Said Othman et Mahmoud Musa – aura lieu le 11 mai prochain.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.