Israël en guerre - Jour 197

Rechercher

Egalité des sexes : Israël chute de 23 places, aujourd’hui au 83e rang mondial

Selon le Forum économique mondial, Israël n'a comblé que 70,1 % de l'écart entre les sexes. L'actuel gouvernement est critiqué pour son manque de femmes, avec seulement 6 ministres

Photo de groupe du 37e gouvernement d'Israël, dirigé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le 29 décembre 2022 (Crédit : Avi Ohayon/Servicede presse du gouvernement)
Photo de groupe du 37e gouvernement d'Israël, dirigé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le 29 décembre 2022 (Crédit : Avi Ohayon/Servicede presse du gouvernement)

Israël se classe aujourd’hui à la 83e place sur 146 du classement annuel de l’égalité des sexes publié il y a peu, soit une chute de 23 places par rapport à l’édition 2022.

Les conclusions ont été publiées par le Forum économique mondial, dont le Rapport mondial évalue les écarts entre les sexes en matière de représentation et d’opportunités économiques, de niveau d’éducation, de santé et de conditions de vie et d’émancipation politique.

Le score d’Israël est de 0,701, ce qui signifie qu’il a comblé 70,1 % de l’écart entre les sexes dans les quatre domaines mesurés et qu’il reste un écart de 29,9 % en moyenne. Cela constitue une baisse par rapport au score de 0,727 enregistré l’an passé, et le pire score des dix dernières années.

Il a également perdu sa première place en matière d’égalité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, au profit des Émirats arabes unis qui le devancent désormais.

Israël est également passé de la 52e place, en 2022, à la 82e place du classement des femmes parlementaires. Dans celui des femmes ministres, il est passé de la 63e à la 109e place.

En matière de participation et d’opportunités économiques, Israël est passé de la 69e place, l’an dernier, à la 75e place : 68,8 % de l’écart entre les sexes a été comblé.

En matière de santé et de conditions de vie, son score s’est légèrement amélioré, passant de la 111e à la 109e place. Mais en matière d’émancipation politique, il est passé de la 61e à la 96e place.

Ce rapport est publié six mois après l’arrivée au pouvoir du 37e gouvernement israélien, conduit par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et critiqué, entre autres, pour son manque de femmes.

On compte seulement six femmes sur les 32 membres de ce gouvernement, le plus à droite de toute l’histoire d’Israël : il s’agit de la ministre des Transports Miri Regev, de celle de la Protection de l’environnement Idit Silman, de la Diplomatie publique Galit Distel Atbaryan, du Renseignement Gila Gamliel, des Missions nationales Orit Strouk et de la Promotion de la condition de la femme May Golan.

Illustration : Réunion du Conseil des ministres, dans les locaux des services du Premier ministre à Jérusalem, le 12 mars 2023. (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL)

Seuls deux directeurs généraux de ministères sont des femmes.

Aucune femme ne figure sur les listes des deux partis ultra-orthodoxes de la coalition, Shas et Yahadout HaTorah, là où le parti religieux d’extrême droite Otzma Yehudit en a une et il n’y a que 9 femmes députées sur les 64 que compte la coalition.

Le dernier gouvernement comptait neuf femmes dans ses rangs, sur un total de 27 membres, auxquelles s’ajoutaient neuf femmes directrices générales de ministères, un record absolu.

En février, une coordination de trois ONG impliquées dans la défense des droits des femmes avait déposé un recours auprès de la Cour suprême pour demander que les postes de directeur ouverts soient pourvus par des femmes. À l’époque, sur les 31 postes vacants, le gouvernement avait nommé 23 hommes.

Dans cette édition 2023 du Rapport mondial sur l’écart entre les sexes, l’Islande s’avère être le pays le plus égalitaire au monde, pour la 14e année consécutive, après avoir comblé 90 % de son écart entre les sexes.

Elle est talonnée par la Norvège, la Finlande, la Nouvelle-Zélande, la Suède, l’Allemagne, le Nicaragua, la Namibie, la Lituanie et la Belgique.

Les pays où l’égalité des sexes est la plus faible sont l’Afghanistan, le Tchad, l’Algérie et le Pakistan : l’Iran se classe sans surprise dernier.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.