Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

France : La candidate LFI controversée Rima Hassan assume son appel à l’Intifada

Manuel Bompard dit vouloir que les actions s'étendent dans les universités et ailleurs

La juriste franco-palestinienne Rima Hassan s'exprimant lors de la "Convention de l'Union Populaire", une réunion visant à lancer la campagne du parti de gauche français La France Insoumise (LFI) pour les prochaines élections européennes, à Villepinte, au nord-ouest de Paris, le 16 mars 2024. (Crédit : Bertrand Guay/AFP)
La juriste franco-palestinienne Rima Hassan s'exprimant lors de la "Convention de l'Union Populaire", une réunion visant à lancer la campagne du parti de gauche français La France Insoumise (LFI) pour les prochaines élections européennes, à Villepinte, au nord-ouest de Paris, le 16 mars 2024. (Crédit : Bertrand Guay/AFP)

Le leader de La France Insoumise (LFI), Manuel Bompard, a souhaité lundi que les mobilisations pour Gaza « prennent de l’ampleur » dans les universités et ailleurs, tandis que sa candidate aux européennes, l’activiste très controversée franco-palestinienne Rima Hassan, a dit « assumer totalement » son appel au « soulèvement ».

« Je souhaite que prennent de l’ampleur toutes les mobilisations qui vont permettre de faire pression sur le pouvoir en place », afin que le « drame humain qui se joue à Gaza s’arrête le plus rapidement possible », a déclaré Bompard sur Public Sénat.

Le coordinateur du mouvement de gauche radicale, largement accusé de flirter avec l’antisémitisme, a apporté en particulier son soutien aux mobilisations récentes dans les universités, assurant que « les étudiants ne sont pas manipulés ni instrumentalisés ».

Des élus et candidats LFI participent cependant à ces rassemblements, à l’image de Hassan présente vendredi à Sciences Po, où elle a appelé au « soulèvement ». Un terme qu’elle « assume totalement », a-t-elle confirmé sur France 2, renvoyant à « la définition du Larousse » d’un « mouvement collectif et massif » – « Intifada » en arabe.

Des manifestants anti-Israël faisant le signe de la victoire lors de « l’occupation » d’un bâtiment de l’Institut d’études politiques (Sciences Po Paris) par des étudiants en soutien aux Palestiniens, avec une barricade bloquant son entrée, à Paris, le 26 avril 2024. (Crédit : Dimitar Dilkoff/AFP)

« Je sais précisément à quoi je fais référence », a insisté l’activiste franco-palestinienne, qui a elle aussi appelé « à une mobilisation pas que dans les facs [mais] dans toute la France ».

Convoquée par la police mardi pour « apologie du terrorisme », Hassan a déploré ce qu’elle a appelé « une criminalisation des voix qui s’expriment sur la question palestinienne », ajoutant que « les enquêteurs font simplement leur travail » après les « recours abusifs » d’organisations pro-Israël, selon elle.

Bompard a dénoncé « une volonté de faire taire » de la part « du pouvoir politique en place », à travers « la décision d’un procureur [qui] n’est pas une autorité indépendante ».

Il s’en est également pris à la ministre de l’Enseignement supérieur, Sylvie Retailleau, qui a annoncé une plainte contre le fondateur de LFI, Jean-Luc Mélenchon, pour des propos comparant un président d’université au criminel de guerre nazi Adolf Eichmann, principal architecte de la solution finale de la Shoah…

« Elle ferait mieux de s’occuper de l’état de nos universités, plutôt que d’amuser la galerie en déposant des plaintes ridicules [et] loufoques », a réagi Bompard, estimant « qu’il n’y a aucune injure publique » dans les déclarations de son mentor.

Mélenchon a lui aussi contre-attaqué sur X, accusant la ministre d’une « diversion sans objet pour faire parler [d’elle] et faire oublier le crime que nous combattons : le génocide des Palestiniens ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.