Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

France : Un homme qui menaçait la communauté juive placé sous contrôle judiciaire

Ses appels malveillants ont notamment été adressés à l’école Ozar-Hatorah de Toulouse

Le palais de justice de Castres. (Crédit : Ministère de la justice)
Le palais de justice de Castres. (Crédit : Ministère de la justice)

Le tribunal de Castres a décidé lundi dernier du placement sous contrôle judiciaire d’un homme accusé d’avoir passé en janvier 163 appels malveillants assortis d’injures, ciblant notamment la communauté juive et le président de la République, a rapporté le journal local La Dépêche.

Le prévenu, âgé de 34 ans, originaire de Mazamet (Tarn) était jugé en comparution immédiate. Sans domicile fixe et logeant dans des hôtels, il se présente comme « chercheur indépendant ».

Ses appels malveillants ont notamment été adressés à l’école juive Ozar-Hatorah de Toulouse, à un chirurgien marseillais, ou encore au centre hospitalier de Nantes (119 appels).

L’établissement scolaire avait été la cible en mars 2012 d’un attentat terroriste. Le 19 mars 2012, Mohammed Merah avait tué par balles l’enseignant juif Jonathan Sandler et deux de ses enfants, Gabriel, 3 ans, et Aryeh, 6 ans, ainsi q’une autre petite fille de 8 ans, Myriam Monsonégo dans le collège-lycée Ozar Hatorah, à Toulouse, après avoir abattu Imad Ibn Ziaten, Mohamed Farah Chamse-Dine Legouad et Abel Chennouf à Toulouse et à Montauban les jours précédents.

Appréhendé dans sa commune, il a été placé en garde à vue et déféré devant le procureur de la République. Le tribunal a ordonné une expertise psychiatrique, et l’homme a été placé sous contrôle judiciaire dans l’attente de son jugement. Il a aussi pour obligation de se fixer au domicile de sa mère.

Le ministère public, par la voix de la substitut du procureur, avait demandé qu’il soit placé en détention provisoire pour éviter le risque de réitération des infractions.

« Je crains ce risque au vu des propos tenus, avec un critère très antisémite et je crains un passage à l’acte à l’égard de cette communauté. Il dit qu’il veut reprendre la route pour son entreprise [l’homme dit sillonner sa région pour réaliser différentes études dans des domaines divers] mais il faut qu’il soit présent dans le cadre de cette expertise psychiatrique. »

Le dossier a été renvoyé au 9 mars prochain.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.