GB : des rabbins orthodoxes appellent au boycott d’un centre juif qui organise des événements pro-LGBT
Rechercher

GB : des rabbins orthodoxes appellent au boycott d’un centre juif qui organise des événements pro-LGBT

En mars, le centre culturel JW3 avait organisé un festival pour marquer les 50 ans de la dépénalisation de l’homosexualité en Grande-Bretagne

Le directeur exécutif Raymond Simonson accueille les visiteurs lors de l'ouverture de JW3, un centre communautaire, en 2013. (Crédit : Blake Ezra Photography via JTA)
Le directeur exécutif Raymond Simonson accueille les visiteurs lors de l'ouverture de JW3, un centre communautaire, en 2013. (Crédit : Blake Ezra Photography via JTA)

Un groupe de rabbins orthodoxes de Londres a appelé leurs fidèles à boycotter le centre culturel juif JW3, parce qu’il accueille des événements pour les membres juifs de la communauté LGBT.

Signée par 7 rabbins ultra-orthodoxes, la lettre a été diffusée vendredi. Elle appelle les membres de leurs communautés à « se distancer totalement de JW3, de ses activités et de ses services, et d’éviter d’utiliser ce centre ».

JW3 est un centre communautaire juif à l’américaine, qui a ouvert ses portes en 2013. Il abrite un jardin d’enfants, un cinéma, une salle de sport, un restaurant casher et une bibliothèque. Au début du mois de mars, le centre juif a accueilli le festival GayW3 pour marquer les 50 ans de la dépénalisation de l’homosexualité en Grande-Bretagne.

Devant le centre, une affiche annonçant l’événement a été vandalisé, le mot « honte » a été écrit dessus, selon le Jewish Chronicle.

Les lettres des rabbins qualifiaient le programme pro-LGBT de JW3 de toéva, le terme hébreu pour abomination, employé dans la Bible pour décrire l’acte homosexuel, et indiquait que le centre « encourage un mode de vie qui est en totale contradiction avec le judaïsme orthodoxe et la halakha », la loi juive.

« Nous pensons qu’une limite a été franchie dans le lancement de campagnes et d’initiatives qui encouragent des modes de vie et des attitudes proscrites et condamnées par la Torah », poursuit la lettre.

Raymond Simonson, le directeur exécutif du JW3 a déclaré lundi au Jewish Chronicle qu’il avait reçu des messages de soutien de la part des membres de la communauté juive, notamment de la part d’un certain nombre de rabbins orthodoxes, depuis la diffusion de la lettre.

« À JW3, nous cherchons à célébrer une communauté juive britannique unie et diversifiée », dit-il. « Et je n’apprécie pas que l’on soit entraînés dans des incidents où des gens font exactement l’inverse. »

La publication de cette lettre fait suite à la Comission d’observation qui a examiné les enseignements et les propos du rabbin Joseph Dweck, un éminent rabbin sépharade, qui avait déclaré au cours d’une conférence que l’acceptation sociétale de l’homosexualité était un « développement fantastique », parce qu’elle ouvre la voie à une société aimante.

Ces dernières années, la communauté ultra-orthodoxe de Grande-Bretagne est devenue plus affirmée dans les affaires communes, causant souvent des désaccords avec l’Orthodox United Hebrew Congregations, plus centriste, représentée par le grand-rabbin, et avec d’autres courants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...