Rechercher

Holon: Stav Achai apporte un nouveau son au festival de la Journée de la Femme

La pianiste de jazz, son quatuor - à trois quart masculin - et ses invités ont joué des musiques et des rythmes variés lors du Holon Woman Festival

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

La pianiste de jazz Stav Achai et son quartet ont joué au Woman Festival du Holon Theater, le 8 mars 2022, marquant la Journée internationale de la femme (Crédit : Yossi Zveker)
La pianiste de jazz Stav Achai et son quartet ont joué au Woman Festival du Holon Theater, le 8 mars 2022, marquant la Journée internationale de la femme (Crédit : Yossi Zveker)

La pianiste de jazz Stav Achai et son ensemble ont joué sur scène pour fêter avec fracas la Journée internationale de la femme, célébrée par le Holon Theater pendant trois jours de musique, de théâtre, de chant et de comédie.

Le Woman Festival, qui se déroulera du 7 au 9 mars, rendra hommage aux femmes à travers l’histoire avec des extraits de pièces de théâtre de Hanoch Levin, des chansons de Joni Mitchell, de la musique – et un nouveau documentaire – sur Shoshana Damari, ainsi que des stand-ups, et la représentation le 8 mars du quartet de jazz d’Achai, une sorte de consécration pour cette talentueuse pianiste de 30 ans.

« C’est un immense honneur qu’ils nous aient demandé de participer », a déclaré Achai. « C’est tellement sympa de faire de la musique et d’être l’hôte de ma propre scène, et non l’inverse. »

Achai, l’ancienne pianiste du groupe folk-rock Jane Bordeaux, joue un jazz imprégné de sa formation en musique classique, agrémenté de sons africains, pop, rock et minimalistes.

« C’est un autre type de musique, plus acoustique, et nous lui donnons une autre dimension », a déclaré Achai, qui sera accompagnée de son groupe, ainsi que du clarinettiste Yonatan Hadas, d’Elad Tal à la trompette et de la chanteuse Aya Zahavi Feiglin.

« C’est une célébration totale de la musique car mes invités apportent chacun leur propre touche », a déclaré Achai. « Ils apportent tous quelque chose de différent et je n’ai pas toujours cette possibilité dans mes spectacles. »

Le fait d’être une femme n’est cependant pas un facteur déterminant dans le monde musical d’Achai.

Le quartet d’Achai comprend trois hommes, Daniel Harlev à la contrebasse, Shahar Haziza à la batterie et son partenaire, Roi Achai Avivi à la guitare électrique, tous des musiciens qu’elle a choisis.

« Tout ce qui m’importe, c’est qu’ils aient une bonne énergie », dit-elle.

Ceci dit, Achai reconnaît les progrès qu’elle a réalisés en tant que leader de ce quartet de jazz, qui enregistre actuellement son deuxième album.

« Avant, je m’excusais pour tout, je demandais ‘s’il te plaît, fais-le de cette façon’, et je ne sais pas si c’est parce que je suis une femme ou si c’est simplement dans ma nature », a déclaré Achai. « Maintenant, j’entre dans une pièce de manière différente. Il y a beaucoup d’énergies dans le studio, il faut juste prendre des décisions et choisir ce qui fonctionne. »

Achai a commencé à se former au piano dès l’âge de six ans, étudiant d’abord avec sa mère, professeur de piano, et entourée de la collection musicale de son père, un formidable mélange de classique et de jazz, indien et rock des années 70.

« Je ne m’entraînais pas dix heures par jour », dit Achai. « Ce n’est qu’au lycée que j’ai compris que c’était vraiment, vraiment ce que je voulais faire ».

Au lycée, Achai a étudié la musique au David Yellin College. Elle a ensuite été musicienne pendant son service dans l’armée israélienne avant de poursuivre ses études de musique à la New School de New York.

Elle considère sa formation classique initiale comme une base solide sur laquelle elle peut continuer à explorer toutes les libertés du jazz.

« Je me sens de plus en plus confiante dans ma voie, mais c’est un véritable processus pour perfectionner davantage ma musique », dit-elle. « C’est une chose d’être un musicien actif, une autre de diriger son propre groupe. Ça fait du bien.  »

Le Woman Festival se déroule du 7 au 9 mars au Holon Theater, les billets sont disponibles sur le site web du théâtre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...