Hommage à Los Angeles à un diplomate qui a sauvé 10 000 personnes durant la Shoah
Rechercher

Hommage à Los Angeles à un diplomate qui a sauvé 10 000 personnes durant la Shoah

Aristides de Sousa Mendes, qui était consul général du Portugal en France, a délivré des visas d'entrée pour son pays aux Juifs

Aristides de Sousa Mendes (Capture d'écran : YouTube)
Aristides de Sousa Mendes (Capture d'écran : YouTube)

LOS ANGELES – Les Juifs de Los Angeles ont célèbré la vie et le courage moral d’un fervent catholique avec la première mondiale d’un oratorio et d’une exposition honorant le défunt diplomate Aristides de Sousa Mendes.

En 1940, Mendes, qui occupait le poste de consul général du Portugal à Bordeaux, en France, a sauvé la vie de quelque 10 000 réfugiés juifs en leur délivrant des visas d’entrée dans son pays.

Il l’a fait au mépris de son gouvernement et a payé pour sa « désobéissance » humanitaire en perdant sa position et a fini par mourir dans la pauvreté.

Les descendants des Juifs et les quelque 20 000 non-juifs sauvés par Sousa Mendes, assisteront à une série d’événements spéciaux organisés par la Fondation Sousa Mendes et coordonnés avec la Journée internationale de commémoration de l’Holocauste.

Ce dimanche, l’université juive américaine sera l’hôte de la première mondiale de l’oratorio « Circulaire 14 : L’Apothéose d’Aristide », composé par Bruce Neely et produit par Marilyn Ziering.

Le titre « circulaire 14 » fait référence à un ordre donné par le dictateur portugais Antonio Salazar de refuser des visas à tous les réfugiés qui cherchaient à échapper à l’Europe occupée par les nazis en se rendant au Portugal.

« Aristides de Sousa Mendes était l’un des véritables héros de l’Holocauste, un diplomate dont les actes ont fait toute la différence entre la vie et la mort », a déclaré Michael Berenbaum, le directeur de l’Institut Sigi Ziering de l’AJU.

« Une présentation musicale de l’homme nous offre un outil génial pour comprendre la décence humaine et de célébrer un homme qui a agi avec noblesse et clarté morale ».

En parallèle, le musée de Los Angeles de l’Holocauste à Pacific Park présentera une exposition de deux mois « Visas pour la liberté: Aristides de Sousa Mendes et les réfugiés de la Seconde Guerre mondiale. »

Mendes est mort en 1954 et 12 ans plus tard, a été nommé « Juste parmi les Nations » par le mémorial de Yad Vashem à Jérusalem, a déclaré Olivia Mattis, président de la fondation portant le nom du diplomate.

Douze membres de sa famille paternelle ont été sauvés grâce à l’intercession de Sousa Mendes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...