Kahlon rencontre le Premier ministre de l’AP pour améliorer les relations économiques
Rechercher

Kahlon rencontre le Premier ministre de l’AP pour améliorer les relations économiques

Le ministre des Finances d’Israël a promis d’étendre les heures d’activité de checkpoints, une nouvelle zone industrielle près de Hébron, et moins de démolition en Zone C

De gauche à droite, le directeur du COGAT, Yoav Mordechai, le ministre palestinien des Affaires étrangères, Hussein al-Sheik, le ministère israélien des Finances Moshe Kahlon et son directeur général Shai Babad signent un accord de résolution de la dette palestinienne électrique de deux milliards de shekels, le 12 septembre 2016. (Crédit : Facebook/COGAT)
De gauche à droite, le directeur du COGAT, Yoav Mordechai, le ministre palestinien des Affaires étrangères, Hussein al-Sheik, le ministère israélien des Finances Moshe Kahlon et son directeur général Shai Babad signent un accord de résolution de la dette palestinienne électrique de deux milliards de shekels, le 12 septembre 2016. (Crédit : Facebook/COGAT)

Le ministre des Finances Moshe Kahlon a rencontré mercredi soir le Premier ministre de l’AP, Rami Hamdallah, pour discuter des mesures que le cabinet israélien a approuvées le mois dernier pour améliorer les relations économiques avec l’AP et soulager les restrictions de déplacement des Palestiniens avant la visite du président américain Donald Trump.

Ces mesures comprennent notamment l’extension des heures d’activité de checkpoints empruntés par un grand nombre de Palestiniens.

Le poste-frontière du Pont Allenby, entre la Cisjordanie et la Jordanie, sera ouvert 24h/24, et les heures d’ouverture et les infrastructures d’autres checkpoints seront améliorées.

Le cabinet a également approuvé la construction d’une zone industrielle près du checkpoint de Tarkumiya, au nord ouest de Hébron, ville du sud de la Cisjordanie.

Le projet comprend aussi l’adoucissement des restrictions à la construction dans la Zone C, région de Cisjordanie contrôlée par Israël, dans les territoires situés à la frontière des centres de population palestiniens des Zones A et B, contrôlées par l’AP.

Rami Hamdallah, Premier ministre de l'Autorité palestinienne. (Crédit : Bundesministerium für Europa, Integration und Äusseres/CC BY/Flickr)
Rami Hamdallah, Premier ministre de l’Autorité palestinienne. (Crédit : Bundesministerium für Europa, Integration und Äusseres/CC BY/Flickr)

Les accords d’Oslo, signés par Israël et les Palestiniens dans les années 1990, ont divisé la Cisjordanie en trois zones administratives : la Zone A, sous contrôle exclusivement palestinien, la Zone B, administrée civilement par l’AP et sécuritairement par l’armée israélienne, et la Zone C, sous contrôle israélien et où se trouvent la plupart des implantations.

Kahlon et Hamdallah ont été rejoints par le général de division Yoav Mordechai, Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT), et Hussein al-Sheikh, ministre des Affaires civiles de l’AP.

Koulanou, le parti de Kahlon, a déclaré dans un communiqué que la réunion était la dernière de toute une série entre Kahlon et des responsables de l’AP, et a précisé que le Premier ministre Benjamin Netanyahu en était informé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...