Rechercher

La députée Shirly Pinto quitte Yamina pour la nouvelle alliance Camp national

La première membre sourde de la Knesset devient la deuxième membre du parti de l'ancien Premier ministre Bennett à rejoindre l'alliance dirigée par Gantz, Saar et Eisenkot

Sur cette photo publiée par le Camp national, les dirigeants Benny Gantz, à droite, et Gideon Saar, à gauche, posant avec le nouveau membre du parti, la députée Shirly Pinto, le 22 août 2022. (Crédit : Elad Malka)
Sur cette photo publiée par le Camp national, les dirigeants Benny Gantz, à droite, et Gideon Saar, à gauche, posant avec le nouveau membre du parti, la députée Shirly Pinto, le 22 août 2022. (Crédit : Elad Malka)

La députée Shirly Pinto a rejoint lundi le nouveau parti Camp national, quelques jours après avoir officiellement rompu avec le parti Yamina de l’ancien Premier ministre Naftali Bennett.

Le parti Camp national, une fusion du parti Kakhol lavan du ministre de la Défense Benny Gantz et du parti Tikva Hadasha du ministre de la Justice Gideon Saar, a été lancé la semaine dernière avec l’ajout de l’ancien chef d’état-major de Tsahal, Gadi Eisenkot. Pinto recevra une place sur la liste électorale du Camp national réservée à Tikva Hadasha, mais il n’a pas été précisé à quelle place.

Le parti a déclaré que Pinto, une militante de longue date pour les questions liées au handicap, qui est devenue l’année dernière la première membre sourde de la Knesset en Israël, dirigera une équipe de campagne pour faire avancer les droits des personnes handicapées.

Pinto aurait également été en pourparlers avec le parti Yesh Atid du Premier ministre Yair Lapid, mais a finalement choisi le Camp national.

Cette décision intervient après que Pinto a annoncé au début du mois qu’elle ne se présenterait pas avec le parti Esprit sioniste de la ministre de l’Intérieur, Ayelet Shaked, une alliance de Yamina et de la faction mineure Derech Eretz. Shaked s’est vu confier la direction de Yamina après que Bennett a quitté son poste de Premier ministre en juin, à la suite de l’effondrement du gouvernement, mais elle a depuis été confrontée à plusieurs défections.

Pinto est la deuxième ancienne membre de Yamina à rejoindre le Camp national, après l’ex-ministre Matan Kahana. La Knesset a approuvé leur séparation de Yamina la semaine dernière, les autorisant à se présenter aux élections législatives du 1er novembre sans avoir à démissionner de leur poste de législateur.

Le vice-ministre des Affaires religieuses Matan Kahana s’entretenant avec la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked à la Knesset, le 16 mai 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/FLASH90)

Il n’y a pas eu de commentaire de la part de Shaked suite à l’annonce de Pinto. Shaked avait publiquement critiqué Kahana pour avoir quitté le parti de droite Yamina, suggérant que son ancien collègue faisait désormais partie de la gauche.

Le parti Camp national a déclaré lundi qu’il annoncerait bientôt d’autres nouveaux membres.

Depuis son lancement, le Camp national s’est présenté comme un parti de centre-droit modéré capable de former un gouvernement large et stable malgré la profonde division politique du pays. Les sondages de la semaine dernière prévoyaient que le parti obtiendrait de 12 à 14 sièges, l’entrée en politique de Eisenkot ne semblant pas avoir d’effet positif sur les chances du parti.

Les trois sondages télévisés indiquaient que Esprit sioniste ne parviendrait pas à obtenir un soutien suffisant pour entrer à la Knesset, tout en prévoyant que les élections – les cinquièmes en Israël en trois ans et demi – déboucheraient sur une nouvelle impasse politique, l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu et ses alliés religieux de droite ne parvenant pas à obtenir une majorité parlementaire.

Bien que notoirement peu fiables, les sondages télévisés israéliens ont néanmoins souvent un impact sur la prise de décision des politiciens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...