Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

La police arrête un Juif de Détroit qui disait vouloir « chasser les Palestiniens »

Carl Mintz est accusé d'avoir proféré une menace terroriste après avoir publié un message sur les réseaux sociaux proposant des descentes dans le quartier très musulman de Dearborn

Carl Mintz, un Juif de Farmington Hills, Michigan, dans une cassette d'audition qu'il a faite pour une production théâtrale sur Jésus-Christ, téléchargée le 17 septembre 2021, arrêté le 14 octobre 2023 et accusé d'avoir menacé de "chasser les Palestiniens" dans un contexte de violence meurtrière entre Israël et le Hamas. (Crédit : Capture d'écran via YouTube via JTA)
Carl Mintz, un Juif de Farmington Hills, Michigan, dans une cassette d'audition qu'il a faite pour une production théâtrale sur Jésus-Christ, téléchargée le 17 septembre 2021, arrêté le 14 octobre 2023 et accusé d'avoir menacé de "chasser les Palestiniens" dans un contexte de violence meurtrière entre Israël et le Hamas. (Crédit : Capture d'écran via YouTube via JTA)

JTA – Un homme juif de la région métropolitaine de Détroit a été arrêté et accusé d’avoir proféré une menace terroriste samedi après avoir apparemment demandé sur les réseaux sociaux si quelqu’un voulait l’aider à « aller à Dearborn [pour] chasser les Palestiniens ».

L’alerte sur la publication a été lancée et l’arrestation du suspect surviennent dans le cadre de la guerre en cours entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Carl Mintz, 41 ans, a été mis en examen à Dearborn, une banlieue fortement arabo-américaine de Détroit où de grands rassemblements pro-palestiniens ont eu lieu récemment à la suite de l’attaque terroriste sanglante du Hamas qui a tué plus de 1 400 Israéliens et pris en otages au moins 210 personnes.

Mintz a été inculpé pour menace terroriste et d’un délit d’utilisation malveillante d’un appareil de télécommunication pour les messages qu’il aurait publiés le 11 octobre. Une conférence visant à déterminer la cause probable est prévue pour mardi.

La menace de Mintz de chasser les Palestiniens a été publiée en même temps que des messages pro-Israël sur les réseaux sociaux. Son arrestation s’ajoute à une série d’actes anti-musulmans et anti-Juifs signalés, entre autres aux États-Unis après l’assaut du 7 octobre et la guerre qui s’en est suivie. La semaine dernière, un enfant américano-palestinien de 6 ans a été poignardé à mort dans la région de Chicago, apparemment par un homme en colère contre les massacres du Hamas.

Mintz semble être issu d’une famille juive, si l’on en croit la nécrologie de son père publiée dans le Detroit Jewish News. Le journal a également couvert l’arrestation de Mintz en 2010 pour avoir tiré dans le bras d’un automobiliste arabe lors d’un incident de rage au volant. Il a finalement plaidé coupable d’agression avec une arme dangereuse après un premier vice de procédure et a été condamné à 11 mois de mise à l’épreuve.

À l’époque, selon les médias locaux, Mintz avait ouvert une chaîne YouTube pleine de vidéos ciblant l’islam, qu’il décrivait comme « une secte » et « une menace pour toutes les nations judéo-chrétiennes ». Son frère a déclaré aux médias que Mintz était désemparé depuis la récente mort de leurs deux parents.

Mintz, qui aspire à devenir acteur, est un agent immobilier et un ancien candidat au conseil scolaire de Farmington Hills. Il s’était présenté aux élections de 2022 en proposant de « mettre fin à la théorie critique de la race », une question qui a dernièrement animé une partie de la droite. Son employeur a déclaré au Detroit Free Press qu’il l’avait « libéré » après son inculpation cette semaine.

Le maire de Dearborn, Abdullah Hammoud, a salué l’arrestation de Mintz dans une déclaration. « Les menaces de violence à l’encontre de notre communauté ne seront pas tolérées », a-t-il déclaré. « Nous sommes heureux de constater que les charges retenues ce week-end reflètent la gravité du message de haine que cet individu a choisi de poster en ligne la semaine dernière. »

La procureure du comté de Wayne, Kym Worthy, a également déclaré : « Nous prenons ces menaces très au sérieux. »

La section du Michigan du Conseil des relations américano-islamiques a demandé aux procureurs d’inculper Mintz pour intimidation ethnique.

La période qui a suivi le 7 octobre a également été marquée par une série d’actes anti-Juifs très médiatisés. Une synagogue de Californie a été vandalisée et un homme de Caroline du Nord a été arrêté pour avoir apparemment menacé une synagogue « d’exécution publique ». Un étudiant israélien a également été agressé à l’Université de Columbia le 11 octobre.

Les organisations juives se sont unies cette semaine, après la tuerie de la région de Chicago, pour dénoncer cet acte, la haine anti-musulmane et la haine anti-Juifs. Des rabbins locaux ont assisté aux funérailles du petit garçon.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.