La police militaire enquête sur une fusillade meurtrière contre une voiture palestinienne
Rechercher

La police militaire enquête sur une fusillade meurtrière contre une voiture palestinienne

L'enquête initiale rejette d'éventuels soupçons de terrorisme lors d'un incident survenu près de l'implantation de Halamish, où des soldats ont tué un homme et blessé une femme

Les forces de sécurité près de l'implantation de Halamish, en Cisjordanie, où des soldats ont tué un conducteur palestinien qui, selon eux, aurait foncé dans leur direction, le 31 octobre 2017. (Crédit : Flash90)
Les forces de sécurité près de l'implantation de Halamish, en Cisjordanie, où des soldats ont tué un conducteur palestinien qui, selon eux, aurait foncé dans leur direction, le 31 octobre 2017. (Crédit : Flash90)

La police militaire a ouvert une enquête sur un incident survenu mardi à proximité de l’implantation de Halamish, en Cisjordanie. Les soldats israéliens avaient ouvert le feu sur deux Palestiniens, tuant l’un d’entre eux et blessant l’autre.

La décision d’ouvrir une enquête a été prise après qu’une investigation initiale de l’armée israélienne a indiqué que le conducteur n’avait pas, semble-t-il, voulu commettre une attaque à la voiture-bélier.

L’armée a précisé que la fusillade avait eu lieu après que des soldats qui se trouvaient sur les lieux ont été informés de la présence d’un véhicule qui circulait de manière suspecte. L’ordre leur a été donné de l’arrêter.

Lorsque le conducteur de la voiture n’a pas obéi à l’ordre des soldats de s’arrêter, les militaires ont ouvert le feu et l’ont tué, a fait savoir l’armée.

Les forces de sécurité à proximité de l'implantation de Halamish, en Cisjordanie, où des soldats de l'armée israélienne ont tué le conducteur palestinien d'un véhicule qui aurait accéléré dans leur direction en les voyant (Crédit : Flash90)
Les forces de sécurité à proximité de l’implantation de Halamish, en Cisjordanie, où des soldats de l’armée israélienne ont tué le conducteur palestinien d’un véhicule qui aurait accéléré dans leur direction en les voyant (Crédit : Flash90)

Selon les soldats présents sur le terrain, ce véhicule immatriculé par l’Autorité palestinienne a accéléré dans leur direction. « Les soldats ont considéré cette voiture comme une menace et ils ont, en conséquence, ouvert le feu pour l’arrêter », a commenté l’armée dans un communiqué après l’incident.

En plus du conducteur, Muhammad Abdallah Ali Musa, 26 ans, sa sœur âgée de 33 ans a été blessée par balle à l’épaule et elle a été transportée par une équipe médicale locale dans un hôpital palestinien, ont indiqué les militaires.

Latifa Musa, blessée par balles par des soldats à proximité de l'implantation de Halamish, en Cisjordanie, alors qu'elle se trouvait en voiture aux côtés de son frère, ici à l'hôpital dans la ville de Ramallah en Cisjordanie le 31 octobre 2017 (Crédit : AFP Photo/Abbas Momani)
Latifa Musa, blessée par balles par des soldats à proximité de l’implantation de Halamish, en Cisjordanie, alors qu’elle se trouvait en voiture aux côtés de son frère, ici à l’hôpital dans la ville de Ramallah en Cisjordanie le 31 octobre 2017 (Crédit : AFP Photo/Abbas Momani)

S’adressant aux journalistes, elle a expliqué qu’elle et son frère allaient faire des courses lorsque les soldats ont ouvert le feu.

« Il y avait deux soldats derrière des barrières de pierre sur la route. Ils ont brusquement commencé à tirer sur nous, sans aucun avertissement. Mon frère a essayé de me protéger », a-t-elle dit.

« Après ça, j’ai vu qu’il respirait, mais les soldats l’ont laissé. »

Muhammad a ensuite été transporté à l’hôpital Beilinson de Petah Tikva où son décès a été prononcé, a indiqué un porte-parole de l’hôpital.

L’armée a précisé qu’aucun soldat n’avait été blessé au cours de l’incident et que son enquête continuait.

Judah Ari Gross et l’AFP ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...