La reine de Jordanie rejoint un appel mondial en faveur de l’égalité des sexes
Rechercher

La reine de Jordanie rejoint un appel mondial en faveur de l’égalité des sexes

Les acteurs Anne Hathaway et Winston Duke ont également rejoint le projet de HeForShe, mouvement de solidarité de l'ONU Femmes pour l'égalité entre les femmes et les hommes

Rania Al-Abdullah, reine de Jordanie, lors de son intervention au sommet HeForShe IMPACT, organisé en marge de la 73e séance de l’Assemblée générale de l'ONU (Crédit : Charlotte Hallqvist / HeForShe)
Rania Al-Abdullah, reine de Jordanie, lors de son intervention au sommet HeForShe IMPACT, organisé en marge de la 73e séance de l’Assemblée générale de l'ONU (Crédit : Charlotte Hallqvist / HeForShe)

En marge de la 73e séance de l’assemblée générale de l’ONU, Rania Al-Abdullah, reine de Jordanie, Anne Hathaway, actrice américaine et ambassadrice internationale d’ONU Femmes, et l’acteur et militant Winston Duke se sont joints à des dirigeants mondiaux, des PDG de sociétés internationales, des recteurs d’université et des militants afin de proposer des « solutions innovantes pour parvenir à l’égalité des sexes à travers le monde ».

Au cours du sommet HeForShe IMPACT, organisé par HeForShe, mouvement de solidarité d’ONU Femmes pour l’égalité entre les femmes et les hommes, les responsables « ont dévoilé trois différentes études, reposant sur le travail de ses défenseurs, les Champions HeForShe », annonçait le communiqué de presse de l’événement.

La première, la « solution éprouvée de HeForShe pour atteindre la parité en matière de leadership mondial », est issue « des travaux du réseau PwC, champion HeForShe IMPACT, au sein duquel la représentation féminine est passée de 18 % à 47 % dans l’équipe de leadership mondial en 15 mois seulement ». Par ces résultats, il constitue ainsi « une feuille de route pour d’autres organisations ».

La deuxième, le « rapport HeForShe sur les solutions novatrices en matière d’égalité des sexes », propose elle « 34 solutions innovantes et concrètes sur la façon de parvenir à l’égalité des sexes ».

Des solutions qui « envisagent de nombreuses questions, notamment la réduction de l’écart de rémunération entre hommes et femmes, l’élimination de la violence sexiste et sexuelle et le fait de parvenir à la parité dans la société ».

HeForShe a également dévoilé son premier « Guide des alliés masculins pour l’égalité des sexes – Conseils pour comprendre et gérer vos émotions ». Basé sur un programme mis au point par le gouvernement finlandais, il vise à mobiliser les conscrits de l’armée et prévenir les violences faites aux femmes.

L’actrice américaine Anne Hathaway prend la parole lors du sommet HeForShe IMPACT, organisé en marge de la 73e séance de l’Assemblée générale de l’ONU. (Crédit : HeForShe)

« Les hommes qui sont aujourd’hui sur scène avec moi sont présents parce qu’ils veulent briser cette barrière invisible », a déclaré Anne Hathaway, saluant ces solutions.

Au cours du sommet, les nouveaux « champions HeForShe » ont été présentés officiellement : il s’agit de Lungisa Fuzile, PDG de Standard Bank et de Ahmad Alhendawi, secrétaire général de l’Organisation mondiale du mouvement scout.

Dans le cadre de la préparation de l’événement, HeForShe a lancé l’initiative #MorePowerfulTogether, invitant des sites historiques du monde entier à diminuer de moitié leur éclairage afin d’illustrer le pouvoir perdu lorsque les femmes sont sous-représentées. Le sommet a souligné ce message en réunissant des champions venus de tous les secteurs de la société afin de démontrer « qu’ensemble, nous sommes véritablement plus puissants ».

« En tant qu’acteur, j’ai toujours entendu dire qu’il n’existait pas de rôle mineur et, dans un monde prônant la justice de genre, cette déclaration prend tout son sens. Je pose la question à tous les hommes, de tous âges, qui m’écoutent aujourd’hui : je suis HeForShe. Et vous ? », a déclaré Winston Duke pour clore l’appel à action.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...