L’AP demande à Israël de fermer la Cisjordanie pour contenir le virus
Rechercher

L’AP demande à Israël de fermer la Cisjordanie pour contenir le virus

Selon Mohammed Shtayyeh, 18 % des cas d'infection recensés en Cisjordanie sont dus à des Palestiniens travaillant en Israël

Des ouvriers palestiniens entrent en Israël à travers le poste-frontière de Mitar, dans le sud de la Cisjordanie, le 5 mai 2020. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)
Des ouvriers palestiniens entrent en Israël à travers le poste-frontière de Mitar, dans le sud de la Cisjordanie, le 5 mai 2020. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)

Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne (AP), Mohammed Shtayyeh, a exigé lundi qu’Israël ferme tous ses points de passage avec la Cisjordanie, lui reprochant près d’un cinquième des infections parmi les Palestiniens.

Shtayyeh affirme que le contrôle d’Israël sur les points de passage empêche l’AP de faire face efficacement à l’épidémie. Il dit que la question sera abordée avec les Nations unies.

Selon lui, 18 % des cas sont dus à des Palestiniens travaillant en Israël, tandis que le reste des infections se sont propagées lors de mariages et d’enterrements, qu’il a également demandé d’interdire, selon le média officiel Wafa.

L’Autorité palestinienne avait déjà décidé la semaine dernière de boucler pendant cinq jours, à partir du 3 juillet, les zones qu’elle gouverne en Cisjordanie, mais sa décision n’a pas d’effet sur les parties de ce territoire qui sont sous contrôle israélien.

« Les taux de contamination ont atteint des niveaux sans précédent en Palestine pour plusieurs raisons, notamment le fait que nous ne contrôlions pas nos points de passages et nos frontières », a affirmé le Premier ministre, Mohammed Shtayyeh, avant la réunion hebdomadaire du gouvernement.

« Nous demandons à Israël de fermer tous les points de passages et aux Palestiniens travaillant en Israël de rester sur leurs lieux de travail et de ne pas revenir dans les territoires palestiniens », a-t-il ajouté.

Selon le dernier bilan du ministère de la Santé palestinien, plus de 4 200 personnes ont été contaminées par la pandémie de Covid-19 en Cisjordanie, dont 16 en sont décédées. Il y a une semaine, le nombre de cas s’y élevait à 2.015.

La plupart des personnes contaminées l’ont été après avoir assisté à des mariages et des enterrements, et les autres sont des Palestiniens qui se sont déplacés en Israël, a précisé M. Shtayyeh.

A la mi-juin, la ministre de la Santé palestinienne, Mai al-Kaila, avait fait état d’une deuxième vague de contaminations, « plus dangereuse que la première ».

Côté israélien, les autorités ont officiellement recensé en tout plus de 30 000 cas de coronavirus, dont plus de 330 sont décédés.

Constatant une hausse importante du nombre des malades consécutive au déconfinement, Israël a annoncé lundi de nouvelles restrictions : les bars, boîtes de nuit et salles de sport vont refermer, tandis que les restaurants ne pourront accueillir que 20 personnes contre 30 précédemment.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...