Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Le Croissant rouge fait état de deux nouveaux hôpitaux assiégés par l’armée israélienne

Une première opération de ce type avait déjà eu lieu à al-Shifa en novembre dernier, de même que dans les hôpitaux Nasser et al-Amal de Khan Younès en février

Les troupes de l'armée israélienne opérant à l'hôpital Nasser, à Khan Younès, dans le sud de Gaza, sur une image publiée le 18 février 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Les troupes de l'armée israélienne opérant à l'hôpital Nasser, à Khan Younès, dans le sud de Gaza, sur une image publiée le 18 février 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le Croissant rouge palestinien a fait état dimanche de deux nouveaux hôpitaux assiégés dans la bande de Gaza par l’armée israélienne, qui a confirmé une intervention dans le quartier mais pas dans les établissements hospitaliers.

Cette nouvelle opération intervient alors que les troupes israéliennes sont présentes depuis environ une semaine dans le secteur du principal centre hospitalier du nord du territoire palestinien.

Depuis le début de la guerre contre le Hamas lancée en octobre, elles ont mené plusieurs opérations dans et autour d’hôpitaux, où elles expliquent être à la recherche de combattants palestiniens.

Selon le Croissant rouge, des véhicules militaires sont arrivés dimanche matin aux abords des hôpitaux Nasser et al-Amal, dans la ville de Khan Younès, dans le sud du territoire, sur fond de tirs et de bombardement « intenses ».

L’organisation de secours ajoute dans un communiqué qu’un de ses bénévoles a été tué à l’aube par des tirs israéliens alors qu’il se trouvait à al-Amal.

Sollicitée par l’AFP, l’armée a indiqué que ses « troupes opèrent dans toute la zone d’al-Amal, elles n’opèrent pas actuellement dans les hôpitaux ».

Selon le Croissant rouge, des appels ont été émis par drones demandant à tous les occupants de l’hôpital al-Amal de sortir dévêtus, tandis que l’armée bloquait les portes de l’établissement au moyen de digues de terre.

« Toutes nos équipes sont en danger extrême et ne peuvent bouger », ajoute la société de secours.

L’armée israélienne a indiqué avoir lancé une opération dans le quartier d’al-Amal « en vue de continuer à démanteler les infrastructures terroristes et éliminer les acteurs terroristes dans le secteur ».

Selon elle, l’opération a commencé par des frappes aériennes sur une quarantaine de cibles, notamment des sites militaires, tunnels et autres « infrastructures terroristes ».

L’armée mène depuis lundi dernier une opération d’envergure sur le grand complexe hospitalier d’al-Chifa, dans la ville de Gaza, où elle affirme avoir tué quelque 170 combattants et promet de rester jusqu’à ce qu’elle trouve le dernier.

Une première opération de ce type avait déjà eu lieu à al-Shifa en novembre dernier, de même que dans les hôpitaux Nasser et al-Amal de Khan Younès en février.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.