Le Grand Rabbin d’Israël revient sur ses commentaires sur les non-Juifs
Rechercher

Le Grand Rabbin d’Israël revient sur ses commentaires sur les non-Juifs

Yitzhak Yosef a déclaré que ses remarques sur le fait que les non-Juifs ne devraient pas vivre en Israël étaient seulement 'théoriques'

Le Grand Rabbin sépharade, Yitzhak Yosef, est revenu sur sa déclaration au sujet des non-Juifs qui ne devaient pas vivre en Israël, en affirmant que son commentaire était « théorique ».

Dans une lettre, il s’est également rétracté au sujet d’une déclaration faite plus tôt ce mois-ci qu’il était obligatoire de tuer les terroristes.

Yosef a fait la déclaration sur les non-Juifs le 26 mars au cours de sa conférence hebdomadaire du samedi soir.

Il avait déclaré que les non-Juifs pouvaient vivre en Israël que s’ils observaient les sept lois de Noé, qui comprennent l’interdiction de l’idolâtrie, le blasphème de Dieu, l’assassinat, les relations sexuelles interdites, voler et manger les membres d’un animal vivant, et qui prescrivent la mise en place d’un système juridique.

Les non-Juifs, avait ajouté Yosef, sont en Israël que pour servir les Juifs.

« Selon la loi juive, les non-Juifs ne devraient pas vivre en Terre d’Israël », avait déclaré Yosef.

« Si un non-Juif ne consent pas à respecter les sept lois de Noé, nous devrions l’envoyer en Arabie Saoudite. Lorsque la rédemption vraie et complète arrivera, voilà ce que nous allons faire ».

Après la réaction négative en Israël, Yosef a précisé mardi, dans un communiqué écrit, que ses commentaires font référence à une ère messianique à venir, pas à l’ère actuelle. Il a écrit qu’il a « toujours adopté une voie pacifique et qui embrasse »

« Ces lois sont théoriques, reportez-vous à la réalisation des sept lois de Noé dans les jours du Messie, et n’ont aucune connexion au monde actuel », peut-on lire dans la déclaration. « Il est clair qu’il n’y a pas de loi pour notre temps, n’en déplaise à Dieu, d’expulser les non-Juifs d’Israël ».

Plus tôt ce mois-ci, Yosef, le fils du défunt Grand Rabbin d’Israël, Ovadia Yosef, a affirmé lors de sa conférence hebdomadaire que c’était une mitsva de tuer un terroriste. Il a également affirmé dans la même conférence du 12 mars que la menace d’être tué par l’une de ses victimes potentielles dissuaderait les terroristes de mener ces attaques.

La déclaration de Yosef publiée mardi a affirmé que « contrairement aux articles, il a été l’un des rares qui avait déclaré que les terroristes neutralisés ne devraient pas être tués et qu’ils devaient être remis aux autorités ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...