Grand rabbin : les non juifs ne devraient pas avoir le droit de vivre en Israël
Rechercher

Grand rabbin : les non juifs ne devraient pas avoir le droit de vivre en Israël

Le rabbin Yitzhak Yosef dit que les non juifs qui n’appliquent pas les sept lois de Noé devraient être “expulsés en Arabie saoudite”

Le grand rabbin sépharade d’Israël, Yitzah Yosef, a déclaré que les non juifs ne devraient pas vivre en terre d’Israël s’ils n’obéissent pas à un ensemble de sept règles établies par le judaïsme.

« Selon la loi juive, les gentils ne devraient pas vivre en terre d’Israël », a déclaré Yosef samedi dans un sermon. « Si un gentil n’est pas d’accord ou n’accepte pas les sept lois de Noé, nous devrions l’envoyer en Arabie saoudite. Quand la rédemption complète et réelle arrivera, c’est ce que nous ferons. »

La seule raison pour laquelle les non juifs étaient toujours autorisés à vivre dans l’Etat juif est le fait que le Messie n’est pas encore arrivé, a-t-il déclaré. « Si notre main était ferme, si nous avions le pouvoir pour régner, c’est ce que nous devrions faire. Mais il se trouve que notre main n’est pas ferme, et nous attendons le Messie », a-t-il ajouté.

Yosef a ajouté que les non juifs qui ont accepté d’obéir aux lois de Noé – un code moral basique qui inclut des interdictions de nier l’existence de Dieu, de blasphémer, de tuer, d’avoir des relations sexuelles illicites, de voler, et de manger un animal vivant, ainsi que des exigences pour instaurer un système légal – seront autorisés à rester dans le pays et à remplir les rôles réservés aux non juifs dans le service des juifs.

Comme son père défunt, le légendaire rabbin Ovadia Yosef, Yotzhak Yosef a déclenché la controverse avec ses déclarations. Il y a deux semaines, il avait déclaré que les Israéliens devraient tuer les terroristes avec des couteaux sans craindre la loi.

« Si un terroriste se montre avec un couteau, il est commandé [par la loi juive] de le tuer », avait déclaré Yosef à la synagogue Yazidim de Jérusalem.

« Vous ne devriez pas avoir peur », a-t-il souligné, citant l’ancienne exhortation rabbinique « Celui qui vient pour te tuer, lève-toi pour le tuer [d’abord]. »

Yosef a ensuite averti les Israéliens de ne pas être concernés par ce qu’il a suggéré être les vicissitudes des juges ou des généraux. En face d’un assaillant armé, « ne commencez à pas vous inquiéter que quelqu’un vous mène devant la Cour suprême, ou qu’un chef d’Etat major [de l’armée israélienne] vous dise autre chose. »

Il avait continué en avertissant contre le meurtre d’un terroriste qui ne posait plus de menaces, déclarant cependant que le Messie, pas encore arrivé, était le seul arbitre qui pourrait condamner un ennemi non menaçant à mort.

Début 2015, le rabbin s’était exprimé fortement contre les smartphones et avait raconté un incident pendant lequel il avait immergé un tel outil dans l’eau.

Quand le téléphone avait sonné pendant un de ses cours, Yosef avait dit à son propriétaire, un étudiant, d’apporter un bol d’eau, a-t-il dit. « Il est allé chercher le bol d’eau, et l’a posé sur le bureau. Je l’ai mis dedans, il a fait des bulles et était parti. Le téléphone était parti », a-t-il rappelé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...