Rechercher

Le Mémorial de la Shoah collecte ‘des parcours de vie’ et des destins juifs dans toute la France

Au début de l'été, le Mémorial s'est arrêté à Roanne, pour lancer sa nouvelle collecte nationale d'archives (papiers d'identité, photographies...) pour redonner vie aux parcours de familles juives oubliées

Lior Lalieu-Smadja, responsable de la photothèque du Mémorial de la Shoah, venue avec son équipe à Roanne pour scanner les dizaines de documents,traces de la vie de familles juives ayant transité par la région dans les années 40 (Crédit: capture d'écran/France 3)
Lior Lalieu-Smadja, responsable de la photothèque du Mémorial de la Shoah, venue avec son équipe à Roanne pour scanner les dizaines de documents,traces de la vie de familles juives ayant transité par la région dans les années 40 (Crédit: capture d'écran/France 3)

Depuis 2014, le mémorial de la Shoah a mené plusieurs campagnes nationales de recueil d’archives.

L’institution veut interpeller « le grand public sur la nécessité de sauvegarder tous types de documents privés de 1880 à 1948 pour l’aider dans sa mission de transmission et de sensibilisation à la prévention des crimes contre l’humanité, » annonce le site du Mémorial de la Shoah situé dans le quartier du Marais à Paris.

La collecte a commencé cette année à Roanne, dans la Loire et a ensuite fait escale à Lyon.

A Roanne, rapporte France 3 Région, 20 personnes ont ainsi confié « archives, photos, papiers d’identité, films, documents divers permettant de reconstituer des histoires de familles juives, des parcours de vie ».

En 2014 et 2015, les campagnes de collecte d’archives à travers la France ont permis de recueillir des milliers, plus de 20 000 de documents, photos et objets issus d’archives privées.

En 2017, la collecte a notamment pour objectif de donner un visage à chaque nom inscrit sur le Mur des Noms.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...