Rechercher

Le saxophoniste israélien Oded Tzur de retour en France pour de nouveaux concerts

Actuellement en tournée en France et en Europe, il jouera ce mardi 17 mai à 20h30 au théâtre des Sablons, à Neuilly-sur-Seine

Le saxophoniste israélien Oded Tzur. (Crédit : Caterina di Perri / ECM Records)
Le saxophoniste israélien Oded Tzur. (Crédit : Caterina di Perri / ECM Records)

Le saxophoniste israélien Oded Tzur a sorti la semaine dernière un nouvel album, « Isabela », et est actuellement en tournée en France et en Europe.

Après une première date à Vincennes, il jouera ce mardi 17 mai à 20h30 au théâtre des Sablons, à Neuilly-sur-Seine. Il sera accompagné du pianiste Shai Maestro.

Le 23 mai, à 20h, il se produira au théâtre la Criée, à Marseille. Il jouera également en Belgique, en Allemagne, au Luxembourg, en Italie, aux Pays-Bas et en Suisse dans le cadre de sa nouvelle tournée (tous les détails et les billets sont disponibles sur son site internet).

Son nouveau album a été réalisé avec Nitai Hershkovits (piano), Petros Klampanis (contrebasse) et Johnathan Blake (batterie).

« Le saxophoniste new-yorkais Oded Tzur introduit dans sa musique un sentiment d’urgence inédit et particulièrement sensible ainsi qu’une approche conceptuelle enrichie de sa voix si singulière, faisant miroiter à travers une série de dispositifs et de formes complexes tout un réseau sous-jacent d’idées musicales passionnées », écrit son label, ECM Records. « On retrouve ici le même quartet que celui qui en 2020 a enregistré ‘Here Be Dragons’ mais la complicité entre les quatre musiciens n’a cessé entre temps de s’amplifier et de s’intensifier d’un point de vue expressif. Tout au long d’’Isabela’, le saxophoniste et ses collaborateurs développent les spécificités de leur discours collectif d’une grande subtilité mais de façon plus intensive, explorant toutes les nuances de couleurs propres aux ragas autodidactes d’Oded en une sorte de suite faisant se succéder séquences méditatives et éclats expressifs. Cette remarquable session a été enregistrée à l’Auditorio Stelio Molo de Lugano en octobre 2021 sous la direction artistique de Manfred Eicher. »

Oded Tzur a démarré sa carrière de musicien dans les années 2000, sur la scène jazz de Tel Aviv. Il a ensuite quitté Israël en 2011 pour New York.

Outre sa formation musicale auprès du saxophoniste israélien Gersh Geller, il a étudié des styles de musiques variés, notamment la musique traditionnelle indienne – il a notamment été inspiré par le grand maître du bansuri Hariprasad Chaurasia, dont il est l’élève assidu depuis 2007. Son œuvre jazz est ainsi influencée par les mélodies indiennes.

Son premier album « Like a Great River » est sorti en 2015. Alors que l’œuvre avait déjà été saluée par les critiques du monde entier, ce nouvel album se montre tout aussi prometteur, avec une tournée internationale.

« Si la musique a à voir avec la capacité de raconter des histoires, alors le saxophoniste Oded Tzur se révèle être l’un des plus grands conteurs de la galaxie jazz », suggère le site All About Jazz.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...