L’entraîneur sportif d’un club juif brésilien poursuivi pour son tatouage nazi
Rechercher

L’entraîneur sportif d’un club juif brésilien poursuivi pour son tatouage nazi

Rodrigo Silva a posté une vidéo de lui montrant le symbole nazi sur son bras droit ; la promotion de la propagande nazie est un délit au Brésil

L'entraîneur personnel Rodrigo Silva dans un centre de gym du Club Israélite Brésilien. (Nouvelles Alef / Facebook)
L'entraîneur personnel Rodrigo Silva dans un centre de gym du Club Israélite Brésilien. (Nouvelles Alef / Facebook)

RIO DE JANEIRO – La communauté juive de Rio a poursuivi en justice un professeur de gymnastique engagé par un club juif qui a dévoilé une croix gammée tatouée sur son bras droit.

L’entraîneur personnel Rodrigo Silva, qui travaille dans un club de gymnastique au sein du Club Israélite Brésilien, a publié une photo et une vidéo sur les réseaux sociaux, dans lequel on le voit exhiber le symbole nazi tatoué sur son bras droit, a rapporté vendredi le Alef News.

La fédération juive de Rio a réagi mardi en annonçant qu’elle avait déposé une plainte contre Silva. Selon la loi brésilienne, la promotion de la propagande nazie est passible d’une peine d’emprisonnement de deux à cinq ans, et sanctionnée par une amende.

« Nous avons reçu de nombreux messages de la part de membres de la communauté juive, qui se sont sentis profondément offensés et très inquiets de la présence de l’entraîneur personnel dans le club », peut-on lire dans un message de la fédération diffusé sur les réseaux sociaux.

Teresa Bergher, membre du Conseil municipal de Rio et ancienne secrétaire municipale de l’assistance sociale et des droits de l’homme a apporté son soutien.

« J’ai été alerté de ce professeur tatoué d’une croix gammée sur son bras. Je me demande : pourquoi a-t-il choisi ce foutu symbole ? Il rappelle la cruauté et le tristement célèbre régime nazi. Nous travaillons pour qu’il fasse l’objet d’une enquête », a-t-elle écrit sur Facebook.

Club Israelita Brasilerio à Rio de Janeiro, Brésil. (Capture d’écran : Google Streetview)

Fondé en 1921 pour servir une communauté juive séfarade grandissante, le club israélite a joué un rôle clé dans l’absorption des réfugiés juifs de Grèce et de Turquie avant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, malgré la synagogue rattachée à l’établissement et des offices réguliers des grandes fêtes organisés dans ses salles, le club est surtout fréquenté par des non-juifs pour les activités sociales et sportives qu’il proposent.

Le Club Israélite est situé au cœur de Copacabana, le quartier juif le plus peuplé de Rio qui compte environ 3 500 familles juives et plusieurs institutions juives dont la Fédération Juive de Rio, l’Agence Juive, le bureau du consul honoraire, une école juive et de nombreuses synagogues.

En juin, des vandales avaient peint une croix gammée à l’intérieur d’une étoile de David sur le mur d’entrée du club.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...